Dockers® innove avec le tout nouveau modèle Supremeflex

Depuis trente ans, Dockers® écrit l’histoire du célèbre pantalon en toile de coton. La marque tourne une nouvelle page en lançant une version plus technique, en phase avec son époque.

Publi-rédactionnel, en partenariat avec dockers_logo.jpg

Après avoir bousculé les codes de l’open space en lançant le Friday Wear, Dockers® continue d’écrire l’histoire de la mode. La marque présente, cette année, un nouveau chino innovant : le SupremeFlex. Des modèles élégants aussi confortables qu’un jogging, qui s’inscrivent dans l’ADN de la griffe, créée en 1986 par Levi Strauss. A cette époque, le groupe a bouleversé les standards du vestiaire masculin en créant une alternative au jean décontracté et au costume, beaucoup trop strict. C’est ainsi qu’est né Dockers®, une nouvelle façon de s’habiller. Leurs chinos – des pantalons droits 100 % coton – répondent aux attentes d’une nouvelle génération qui veut s’affranchir du traditionnel costume cravate. Dockers® incarne ce nouvel état d’esprit, à la fois moderne et chic.

Du Friday Wear à l’innovation

Portée par ce succès, la marque décide en 1992 de bousculer les codes. Elle a l’idée d’envoyer à 25 000 directeurs des ressources humaines à travers tous les Etats-Unis, un guide intitulé «Comment s’habiller en entreprise». Elle y suggère de porter, entre autres, un Dockers®, le vendredi veille de week-end, et pose ainsi les bases du Friday Wear. Inscrite dans son époque, Dockers® est devenue au fil du temps la référence en matière de chino. Un leadership qu’elle doit à sa capacité d’innovation. En 2017, elle fait à nouveau sensation en lançant la gamme Smart 360 Flex. Avec ces pantalons dotés d’un tissu extensible horizontalement et verticalement, la marque franchit un cap dans le confort du vêtement. Elle révolutionne la tenue de ses chinos en évitant les poches au niveau du genou et les plis derrière les cuisses. Une haute technicité qui se retrouve cette année avec le lancement de la ligne SupremeFlex. Toujours plus confortable, cette version 2.0 correspond bien à la personnalité des adeptes de Dockers®. Des hommes inspirés et inspirants, auxquels la griffe consacre sa dernière campagne à découvrir sur les réseaux sociaux et sur le site (#DockersChalllengers). Parmi eux, Ross Borden (photo) est un dynamique trentenaire installé dans la baie de San Francisco. Il est CEO de l’une des plus importantes agences indépendantes de médias numériques sur le marché du voyage, Matador Network. Une personnalité capable de repousser sans cesse les limites avec entrain, à l’image de Dockers®.

un nouveau tissage pour plus de confort

«Chez Dockers®, le chino c’est du sérieux», souligne la marque. Leur nouvelle création, le SupremeFlex, en est l’illustration. Et pour cause, il offre le confort de son jogging préféré avec le look de son chino favori. Un résultat rendu possible grâce à la technologie d’étirement «quadri directionnel». Cette innovation permet à la matière de s’étirer dans tous les sens – de haut en bas et de gauche à droite – offrant ainsi une grande liberté de mouvements. Elle présente également une mémoire de forme optimisée pour une tenue irréprochable. Comme les T-shirts et les sweat-shirts, son tissu est, par ailleurs, tricoté et non tissé. Cette technique confère à ce nouveau produit encore plus de souplesse et de confort. Unique à plus d’un titre, le SupremeFlex est en outre le seul pantalon de la marque à être doté d’une fermeture à boutons pour une touche plus sophistiquée. Commercialisé au prix de 99 euros, il est disponible en version skinny – taille basse et chevilles étroites – sur dockers.com, aux Galeries Lafayette, au Printemps et auprès des revendeurs multimarques. Décliné en couleur sable, vert kaki, bleu foncé et noir, ce sera le cadeau de Noël idéal à glisser au pied du sapin.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles