Alimentation : les 4 tendances pour 2019

Dans L'aile ou la cuisse, Louis de Funès et Coluche sont des experts en matière de dégustation.[© AMLF]

La planète food s'apprête à découvrir de nouvelles sensations culinaires. Les experts ont dessiné les tendances alimentaires 2019. Que va-t-on trouver dans notre assiette cette année?

La celtuce

Le temps de la romaine est révolu. Bienvenue à la celtuce ou salade tige. L’experte food du New York Times, Kim Severson, prédit que cette salade va inonder les tables en 2019. Ce légume ne manque pas de vertus : il est riche en vitamines, en potassium, et en magnésium.

A vrai dire, la celtuce penche davantage du côté de l’asperge avec ses grandes tiges plutôt que de la laitue. Pour la déguster, on la cuit à la vapeur comme des asperges ou alors à la poêle en bâtonnets voire en rondelle. Sa chair reste croquante et juteuse et son goût rappelle la laitue et la noisette selon les exploitants qui la cultivent. A noter, seules ses jeunes feuilles sont comestibles.

les algues

Les algues vont voir leur cote s’envoler cette année dans les habitudes de consommation selon les experts. Forbes, qui cite une enquête de l’agence The Door, les mentionne comme tendance food 2019. Cela fait quelques années que ces salades marines agrémentent les belles assiettes dans les restaurants. Leur usage devrait se généraliser.

A Quimper, la petite start-up Begood Alg s’est spécialisée dans la récolte de ces végétaux marins. Elle propose sur son site des recettes de risotto ou de tartare d’algues maison. Attention toutefois à ne pas abuser de la salade de mer. L’été dernier l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a appelé à rester vigilant sur l’excès d’iode.

000_ni84c.jpg

[En Bretagne, certaines algues sont ramassées pour la consommation ©Fred TANNEAU / AFP]

Le steak sans viande

Il a l’aspect du steak mais reste 100% végétal. Le steak sans viande a déjà débarqué dans les rayons des grandes surfaces. Alors que les régimes végétariens ou flexitariens deviennent courants, cette alternative répond à une vraie demande. Selon le cabinet hollandais Innova Market Insight spécialisé dans les tendances alimentaires, « l’alimentation végétale est là pour de bon ! ». A Paris, le spécialiste du burger PNY a déjà franchi le pas. L’ensemble de ses recettes peuvent se décliner en version végétarienne.

pny_marais_460_0.jpg

[©PNY]

Les boissons moins fortes en alcool et plus nature

En ce mois de janvier, la tendance est au Dry january, un défi qui consiste à ne pas boire une goutte d’alcool pendant tout le mois. Pour le reste de l’année, les prédictions ne sont pas quantitatives mais qualitatives. Le vin bio devrait poursuivre sa progression. Entre 2005 et 2016 le marché a été multiplié par 4 selon les dernière statistiques de l’Agence Bio.

La tendance « biody » et vins natures (avec peu ou pas de sulfites) devrait également s’accentuer. Quant à la vinification, on prédit toujours moins de bois au profit du fruit. Pour la mixologie 2019, le New York Times évoque moins d’alcool fort comme le gin dans les cocktails. Le prosecco sera servi à toute les sauces. Et le sans alcool sera toujours de la party. A noter, le terme mocktail est devenu ringard, il est remplacer par le spirit-free. C’est la Paris Cocktail Week qui le dit.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par 50 Best Bars (@50bestbars) le

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles