Assurance emprunteur : quelles sont les étapes pour en changer ?

De nouveaux contrats ont vu le jour et la concurrence est plurielle. De nouveaux contrats ont vu le jour et la concurrence est plurielle.[Fotolia]

Indispensable pour l'obtention d'un crédit immobilier, l'assurance emprunteur représente un coût important qu'il est possible de réduire en faisant marcher la délégation d'assurance. En effet, changer d'assurance de prêt permet de faire des économies de plusieurs milliers d'euros et d'obtenir des garanties mieux adaptées à son profil.

Publi-rédactionnel

Comparer les offres d’assurance emprunteur

Depuis la mise en vigueur de la loi Lagarde en 2010 qui autorise tout emprunteur à souscrire son assurance emprunteur en dehors de la banque (soit délaisser le contrat groupe au profit d'un contrat individuel) et la mise en vigueur de la loi Hamon qui autorise l'assuré à changer d'assurance au cours de la première année de son contrat, la liberté du consommateur est nettement accrue. 

Afin de satisfaire à tous les profils, de nouveaux contrats ont vu le jour et la concurrence est plurielle. Alors que tous les contrats comprennent les garanties obligatoires, d'autres peuvent également inclure des garanties non obligatoires, s'adaptant ainsi au profil de chaque emprunteur. Les garanties obligatoires pour un crédit immobilier pour une résidence principale sont la garantie décès et la garantie PTIA (Perte Totale et Irréversible d'autonomie). Les garanties ITT (Incapacité temporaire totale de travail) et IPT (Incapacité permanente partielle) ne sont quant à elles pas obligatoires mais souvent demandées. Elles permettent à un emprunteur d'être couvert en cas d'incapacité suite à un accident ou une maladie.  

Bien choisir son contrat d'assurance de prêt est primordial pour être bien couvert, il faut donc que celui-ci comprenne des garanties parfaitement adaptées au profil de l'emprunteur. Il est ainsi nécessaire de comparer toutes les offres afin de trouver celle qui sera la plus intéressante du point de vue des garanties et la plus avantageuse financièrement. 

A noter : la banque n'a pas le droit de refuser votre résiliation d'assurance pour un nouveau contrat si ce dernier présente une équivalence de garanties avec le contrat initial. 

Pour s'éviter un casse-tête parfois très prenant quand on ne connaît pas l'univers des assurances, faire appel à un courtier spécialisé s'avère une solution pertinente et efficace. En effet, en tant qu'expert, le courtier possède une parfaite connaissance du marché et saura vers quel contrat vous orienter en fonction de votre profil. 

De plus, il cherchera à vous faire réaliser des économies en trouvant l'offre la plus avantageuse qui soit. A noter qu'il s'occupe pour vous des différentes démarches relatives au changement de votre assurance. En effet, une fois que vous avez choisi votre nouveau contrat, vous devez le faire parvenir à votre banquier afin qu'il l'étudie et vérifie que l'équivalence de garanties est bien respectée. Un courtier se charge de cette étape à votre place.  

En résumé, faire appel à un courtier vous permet de faire jouer la concurrence en réalisant une comparaison de l'ensemble des meilleures offres présentes sur le marché. Grâce aux échanges qu'il a eu avec vous, il connaît votre profil et sait quel type de contrat est le mieux adapté. Vous bénéficiez ainsi de la meilleure offre qui soit pour vous et vous gagnez du temps. Un courtier en assurance comme Magnolia.frvous permet, par exemple, de comparer en quelques clics les offres des leaders du marché en assurance de prêt.

Souscrire un nouveau contrat

Une fois que vous avez trouvé votre nouveau contrat d'assurance, vous devez entrer en contact avec l'assureur ou la compagnie d'assurance qui le propose. Afin de faire connaissance avec vous, votre assureur va vous donner un formulaire à remplir comprenant un questionnaire de santé. A cette étape, il est primordial de répondre le plus précisément et le plus honnêtement possible aux questions. Cela permet à votre assureur de savoir à quel type de profil vous correspondez et c'est indispensable pour la mise en place des garanties. En fonction des réponses que vous aurez fournies et du montant du crédit, l'assureur peut demander un examen médical complémentaire, lequel sera alors réalisé par un médecin expert. Ensuite, l'assureur valide votre adhésion. Pour formaliser cette adhésion, il vous fait parvenir un formulaire d'adhésion que vous devrez signer et lui renvoyer en courrier recommandé avec avis de réception. 

Résilier son ancien contrat

Une fois le nouveau contrat sosuscrit, vous devez réaliser des démarches auprès de votre banque afin que cette dernière accepte la délégation. Elle va donc vérifier que toutes les conditions sont respectées, notamment la notion de garantie équivalente. Ajoutons que pour que ce changement d'assurance de prêt soit accepté, vous devez de votre côté respecter un préavis.  

Emprunt de moins d’un an :

 Si votre emprunt pour votre projet immobilier date de moins d'un an, la loi Hamon vous donne la possibilité de changer votre assurance emprunteur dans les douze mois qui suivent la signature de votre offre de prêt. Ce droit s'applique aux contrats signés à compter du 26 juillet 2014. Vous devez alors envoyer un courrier recommandé (avec accusé de réception de préférence) à votre assureur au plus tard 15 jours avant le terme des 12 mois. A noter que si vous ne respectez pas ce préavis, votre assureur a le droit de vous refuser le changement d'assurance.

Emprunt de plus d'un an :

Si votre emprunt immobilier date de plus d'un an, la loi Bourquin vous offre également la possibilité de le résilier. Mise en vigueur le 22 février 2017, la loi Bourquin permet à tout emprunteur de résilier son assurance de prêt immobilier tous les ans à la date anniversaire de la signature de l'offre. Applicable depuis le 1er janvier 2018, elle offre ainsi la possibilité de changer son assurance prêt chaque année pour une offre plus intéressante. La concurrence étant très compétitive, vous pouvez ainsi opter régulièrement pour un contrat plus intéressant. Vous devez alors envoyer un courrier recommandé avec avis de réception à votre assureur au moins deux mois avant la date d'échéance de votre contrat. Dans ce courrier, vous devez indiquer la date de prise d'effet du nouveau contrat d'assurance accepté par votre organisme prêteur.  Grâce aux lois Hamon et Bourquin, vous n'avez plus à vous sentir dans l'obligation de négocier le montant global de vos cotisations d'assurance lors de la signature du prêt. De plus, vous avez la possibilité de changer d'assurance plus facilement si le contrat que vous propose votre banquier ne vous convient pas.         

À suivre aussi

Publi-rédactionnel Démarches administratives : toutes les informations dont vous avez besoin !
Publi-rédactionnel Un fournisseur de pièces pour véhicules pour poids lourd ? Voici Toddchrono !
Publi-rédactionnel Vousfinancer : découvrez cette franchise sur le crédit immobilier

Ailleurs sur le web

Derniers articles