Automobilistes : les nouvelles législations de 2019

Tous les automobilistes devraient être concernés par ces nouvelles lois. Tous les automobilistes devraient être concernés par ces nouvelles lois.[DR]

Tous les ans les automobilistes français ont le droit à des changements de loi et cette année 2019 ne déroge pas à la règle. Effectivement, la modification d’anciennes lois ou la création de nouvelles seront au rendez-vous. Prime à la conversion, hausse des péages ou encore nouveaux radars, tous les automobilistes devraient être concernés par ces nouvelles lois.

Publi-rédactionnel

L’évolution de la prime à la conversion

Des primes plus élevées pour les voitures écologiques. Dans le cadre de la loi finance 2019, la prime à la conversion a reçu quelques modifications, notamment au niveau tarifaire. Effectivement, à l’achat d’un véhicule hybride ou électrique neuf les ménages pourront recevoir une aide de 2500 €, au lieu de 1000 € en 2018. En cas d’achat de voiture d’occasion hybride ou électrique, la prime de 2500 € est éligible seulement aux ménages non imposables. Certains pourront même espérer bénéficier une super prime allant de 4000 à 5000€, si certains critères d’obtention sont respectés. Pour l’obtenir, ils doivent obligatoirement justifier d’une distance de plus de 30 km entre leur domicile et leur travail. De surcroît, seulement les 20 % des ménages les plus modestes et non imposables pourront profiter de cette prime. S'ils répondent à tous ces critères, ils pourront alors bénéficier d’une prime de 4000 € pour les moteurs thermiques et 5000 € pour une voiture hybride ou électrique. 

Des règles plus strictes. En 2019, la règle concernant les véhicules éligibles à la prime devient plus stricte. Dès à présent, la prime sera accordée aux véhicules rejetant moins de 122 g/km de CO2 dans l’atmosphère, par rapport à 230 g/km en 2018. En somme, pour les ménages imposables avec un moteur diesel, aucune prime ne peut être espérée. 

La modification du prix du cheval fiscal

Le prix du cheval fiscal devrait aussi évoluer en 2019. Le cheval fiscal est une unité de mesure administrative permettant de calculer la puissance du moteur et permettant de définir le prix de la carte grise. Comme chaque année, les régions sont en charge de fixer le prix du cheval fiscal pour chaque département.

Un éthylotest anti-démarrage

Après avoir été testé dans plusieurs départements, l’éthylotest anti-démarrage a fait son apparition dans toute la France au 1er janvier 2019. Son objectif est de permettre aux conducteurs contrôlés positifs au test d’alcoolémie (entre 0,8 g et 1,8 g) d’échapper à la suspension de permis en s’équipant d’un éthylotest anti-démarrage. Le coût d'installation du dispositif reste toutefois à la charge du conducteur. 

La hausse des prix des péages 

Cette année la hausse du prix des péages devrait encore faire parler d’elle. En effet, le tarif des péages augmenteront très prochainement de 1,9% en moyenne. Selon l'État, cette hausse est principalement due au retour de l’inflation ainsi qu’à un tout nouveau plan d’investissement pour les autoroutes françaises. Lancé par François Hollande en 2017, ce plan d’investissement d’une valeur de 700 millions d’euros a pour objectif de créer 5000 emplois et d’améliorer le réseau routier, notamment en plaçant davantage d’aires de covoiturages. 

De nouveaux radars sur nos routes 

Le nombre de radars ne devrait pas augmenter sur les routes en 2019. Cependant, l’Etat espère une hausse des recettes d’environ 12 % et va, pour y parvenir, renouveler ses radars en les remplaçant par des systèmes encore plus perfectionnés. En effet, le radar tourelle devrait bientôt faire son apparition sur les routes de France. Il sera capable de flasher sur une distance de 200 mètres et de couvrir jusqu'à 8 voies de circulation simultanément. 

Vous aimerez aussi

Les démarches de demande de certificat d’immatriculation se font exclusivement en ligne.
Publi-rédactionnel Carte grise en ligne : les évolutions à retenir

Ailleurs sur le web

Derniers articles