Singulart : la galerie d'art qui affole les compteurs

Les co-fondateurs de Singulart.[DR]

Rabbit, ou le lapin le plus cher du monde s’est vendu pour 91,1 millions de dollars à New-York en mai dernier. Ce lapin en acier de plus d’un mètre a battu le record de ventes aux enchères pour une oeuvre d’un artiste encore vivant. C’est un Américain qui peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir ajouté cette pièce à sa collection.

Quant à son créateur, qui n’est autre que Jeff Koons, il peut se targuer d’avoir même dépassé la côte de quelques grands maîtres. Cette vente  illustre une fois de plus l’intérêt croissant pour l’art contemporain sur le marché de l’art international. 

Pour investir dans l’art, plus besoin cependant d’être millionnaire. Le développement du marché de l’art en ligne rend en effet l’acte d’acquisition d’une oeuvre d’art moins intimidant, et ouvre le marché à des profils de collectionneurs plus divers. Pour repérer un artiste contemporain et investir dans son travail, plus besoin non plus de courir les foires à l’international. Acheter de l’art en ligne avec Singulart ou l’une des autres galeries d’art en ligne rend aussi l’investissement en art accessible à tous en un seul clic. 

Le boom du marché de l’art en ligne se confirme d’ailleurs depuis quelques années. En 2018, ce dernier a augmenté de 9,8 pour cent et atteint un volume de vente de 4,6 milliards de dollars, selon le nouveau rapport Hiscox sur le marché de l'art en ligne. La compagnie d'assurance estime que dans les années à venir les collectionneurs seront de plus en plus nombreux à passer le cap de l’achat en ligne et que le paysage des plateformes de vente d’oeuvres en ligne va observer une progressive consolidation. 

Acheter de l’art en ligne, comment faire son choix ?

La jeune startup Singulart est l’une de ces plateformes qui ont misé sur le digital pour rendre le marché plus accessible à la fois aux artistes et aux collectionneurs. «Notre mission est d’aider les artistes contemporains dans leur promotion à l’international et de permettre aux amateurs d’art dans le monde entier de trouver de beaux produits d'investissement», explique Brice Lecompte, co-fondateur de la galerie d’art en ligne qui en seulement un an et demi d’existence réalise plus de 500 transactions par mois.

La jeune startup mise avant tout sur la diversité et l’international pour convaincre les plus frileux. Avec 2.900 artistes de 90 nationalités, Singulart élargit leurs horizons et leur fait découvrir des talents prometteurs qu’ils n’auraient pas croisé ailleurs. De la photographie, à la peinture en passant par la sculpture - avec 70.000 oeuvres uniques, les aficionados ne manquent clairement pas de choix. Devant tant de portfolio enthousiasmants, se pose alors pour eux la question : dans lequel investir ? 

Le cas des artistes émergents

«Investissez dans des artistes émergents qui ont un profil prometteur», recommande Brice Lecompte. Entendez par là des artistes de moins de 45 ans, avec un CV qui présente déjà les prémisses d’une belle trajectoire. Les avantages des artistes émergents : leurs prix restent  abordables par rapport à un artiste de renom à la côte bien établie, avec un risque moins élevé qu’un artiste qui sort des Beaux-Arts et n’a encore aucune exposition solo ou n’a remporté aucun prix. En cas de doute, vous pourrez vous adresser sans appréhension à l’équipe de conseillers de la galerie en ligne : disponibles 24/24 via le chat, ils s’engagent à répondre aux clients dans un délai de 48 heures, dans des termes simples et un esprit de transparence.

Zhanna Kondratenko compte parmi les «étoiles montantes» de la galerie en ligne. Depuis que la jeune artiste d’Ukraine présente ses peintures et sérigraphies sur Singulart, ses ventes «ont augmenté drastiquement», témoigne-t-elle. 

En huit mois seulement, elle a vendu une trentaine d’oeuvres à des collectionneurs aux Etats-Unis, en Australie, en Allemagne, en Italie, en Autriche, en Suisse, mais aussi au Qatar ou aux Émirats arabes unis. «Ce qui la démarque comme artiste est la diversité des thèmes qu’elle aborde dans sa peinture : dans ses paysages urbains, ses œuvres abstraites, ou encore ses portraits, on peut reconnaître son style. C’est rassurant.», explique Kitty Turley, Artiste Liaison chez Singulart. A l’âge de 30 ans, l’Ukrainienne a déjà exposé à Paris et à Londres. 

Les talents confirmés

Chez Singulart, chaque artiste est sélectionné soigneusement par une équipe dédiée. Le CV est un critère essentiel pour être représenté par Singulart et peut également servir d’indice pour choisir un artiste qui représente une valeur sûre d’investissement explique Kitty Turley : “Un investissement sûr est de prendre un artiste qui a déjà gagné des prix et qui a participé à des expositions dans des musées, à des ventes aux enchères ou à des foires d’art -  non seulement dans son pays d’origine, mais également à l’international.” Dans ce cas, on peut être rassuré sur le fait que le prix de l’oeuvre va augmenter ou au moins rester stable sur les prochaines années. 

Parmi ces «valeurs sûres» comptent par exemple Roger Ballen, photographe américain vivant en Afrique du Sud qui jouit d’une renommée internationale ou aussi Luca Lazar, artiste géorgien qui a participé à plus de 50 expositions dans toute l’Europe.

Pour choisir une oeuvre dans laquelle investir, l’émotion qu’elle provoque devrait aussi être valorisée tout autant. La valeur de votre lapin en acier ou de votre peinture abstraite peut ne partir à la hausse tout de suite. Mais contrairement à un actif sans odeur sur votre compte en banque, dans le cas d’une oeuvre d’art il vous restera toujours une pièce d’art unique, agréable à regarder et avec laquelle vous aurez noué une relation singulière.

À suivre aussi

Publi-rédactionnel Bon plan : les achats de Noël avant l'heure !
Publi-rédactionnel L'isolation, facteur clé de la performance énergétique
Publi-rédactionnel Comment protéger sa maison par une détection intelligente

Ailleurs sur le web

Derniers articles