Pourquoi les SCPI vont-elles torpiller l'assurance-vie en euros ?

Le placement préféré des Français a du plomb dans l’aile. Le placement préféré des Français a du plomb dans l’aile. [DR]

L’entrée dans un monde de taux négatifs va lourdement, et pour longtemps, plomber les performances des contrats d’assurance-vie en euros. Faut-il s’en féliciter ou redouter ce changement d’époque auquel peu d’observateurs s’attendaient il y a encore quelques années ?

Publi-rédactionnel

Il n’en demeure pas moins que, dans un tel contexte, les détenteurs de contrats d’assurance-vie vont être pénalisés. D’où l’intérêt pour eux de rechercher d’autres supports d’épargne, plus résilients. Parmi ces derniers figurent les sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI.

Le placement préféré des Français a du plomb dans l’aile. En effet, avec des taux d’intérêt négatifs partis pour durer, il est mécaniquement impossible de pouvoir servir aux détenteurs de ces contrats des rendements positifs à terme. Ainsi que le remarque Lionel Benhamou, l’un de associés-fondateurs de La Centrale des SCPI, la plateforme Web leader dans la distribution de parts de SCPI en France (www.centraledesscpi.com) :

« Lorsque les investisseurs acceptent de prêter à perte comme c’est le cas actuellement, comment pensez-vous qu’il soit possible de gagner de l’argent ? »

Force est en effet de constater, que cela n’est pas possible et que ce phénomène, inconnu dans l’histoire, est source d’inquiétudes pour beaucoup.

Les fonds en euros qui drainent l’immense majorité des fonds investis en assurance-vie ne vont certes pas voir leur performance tomber à zéro du jour au lendemain. Toutefois, la tendance de fond est là et bien là : les performances de l’assurance-vie vont diminuer année après année. Déjà, l’an dernier, le rendement moyen des contrats d’assurance-vie en euros était inférieur au niveau de l’inflation. En d’autres termes, les détenteurs de contrats d’assurance-vie perdaient déjà de l’argent. Alors, imaginez ce qu’il en serait avec des contrats d’assurance-vie rapportant par exemple 0,5 %, ce qui est loin d’être une vue de l’esprit. Il s’agit donc pour les particuliers de réagir, et de réagir vite, face à ce phénomène dont l’amplitude risque de s’accroitre au fil des années.

Les assurances-vie en rempli, les SCPI en avant

Avec les taux d’intérêt négatifs servis par les obligations d’État souscrites actuellement, il en découle une dilution du rendement escompté sur leurs contrats par les compagnies d’assurance-vie. Pour employer une image très simple, c’est comme verser de l’eau froide dans un bain chaud : la température moyenne finit par diminuer. De plus en plus d’assureurs ne se cachent plus pour déclarer que le temps des fonds en euros est révolu. Ils ne vont donc pas faire la promotion de ce produit d’épargne dont le modèle économique fait actuellement face à un séisme. Les assureurs les plus véhéments vont même jusqu’à qualifier les contrats d’assurance-vie en euros de vestiges d’un passé révolu.     

Dans ces conditions, il va être de plus en plus difficile et peu intéressant de placer son argent dans des contrats d’assurance-vie en euros, surtout que les assureurs vont restreindre - pour certains de manière drastique - l’accès à ce type de produit financier. Aussi, comment placer avantageusement ses économies sur des supports susceptibles de procurer des revenus réguliers et d’un niveau attractif ?

Immobilier rentable et sans contraintes sous forme des SCPI

Comme la détention d’un contrat d’assurance-vie en euros n’est plus la panacée pour profiter d’un rendement attrayant, il est nécessaire de se tourner vers d’autres supports d’épargne.

En matière d’investissements qui rapportent, chacun pense immédiatement à la pierre. Toutefois, détenir un investissement immobilier en direct engendre des contraintes de gestion. En outre, en ne possédant qu’un seul voire deux ou trois biens, l’investisseur s’expose à une mutualisation réduite qui s’avère être très pénalisante en cas de défaillance d’un locataire. C’est pour cela que de plus en plus de Français désireux de placer leur argent en immobilier sans les contraintes de toute sorte se tournent vers les SCPI de rendement.

« Pas plus tard qu’hier, je recevais dans notre boutique du 15 rue Saint-Roch à Paris (75001) un client qui hésitait entre acheter pour 200 000 euros un studio parisien et placer la même somme en parts de SCPI. Au regard des indéniables avantages offerts par la pierre digitale, il a choisi d’investir son épargne sur plusieurs SCPI différentes en mixant ses parts. » indique Théo Darroman, consultant au sein de La Centrale des SCPI.

En effet, l’avantage des SCPI de rendement par rapport à l’immobilier détenu en direct résulte d’une multitude de causes : il est possible de mutualiser son investissement entre des dizaines d’actifs immobiliers situés, certes en France, mais également en zone euro et hors zone euro. Ces actifs peuvent être des bureaux, des murs commerciaux, des murs d’hôtels, de l’immobilier logistique, de l’immobilier en lien avec la santé ou avec l’éducation. La gestion étant déléguée à une société de gestion, il n’existe aucune contrainte de gestion et le marché des SCPI compte autour de 180 de références.

Un portefeuille de SCPI efficient pour performer

Choisir les meilleures SCPI ou pour le moins celles qui correspondent le mieux à sa situation personnelle n’est pas chose aisée. C’est pour cela qu’il faut s’entourer des conseils de professionnels aguerris. Ainsi que le précise Véronique Baron, associée-fondatrice de La Centrale des SCPI :

« Acheter des parts de SCPI par l’intermédiaire de professionnels ayant pignon sur rue ne coûte pas plus cher puisque le prix des parts est identique quel que soit le canal de distribution. Nous recevons donc énormément de coups de téléphone au 01.44.56.00.23 afin de réaliser des études personnalisées, gratuites et sans engagement. »

Si la fin des contrats d’assurance-vie en euros n’est pas pour demain, elle l’est peut-être pour après-demain. Mieux vaut donc prendre les devants et se tourner vers des produits d’épargne plus à même de délivrer de la performance sur une longue période comme les sociétés civiles de placement immobilier qui ont déjà conquis plus d’un million de Français. La meilleure manière de réaliser un investissement immobilier en SCPI est donc de faire appel à un expert comme ceux de La Centrale des SCPI, au 01.44.56.00.23 ou sur www.centraledesscpi.com.

Fini l’assurance-vie, vive la SCPI. Découvrez le placement immobilier star en vidéo : 

Avertissement

L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers.

Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial.

Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.

À suivre aussi

Publi-rédactionnel Avez-vous pensé à déléguer votre gestion comptable à des experts-comptables en ligne ?
Publi-rédactionnel Ischgl : l’Ibiza des neiges cultive le sens de la fête et des activités après-ski
Publi-rédactionnel Bon plan : les achats de Noël avant l'heure !

Ailleurs sur le web

Derniers articles