Une pièce d'un franc contre un Carambar

C’est "la première opération qui redonne de la valeur à une monnaie qui n’en a plus" explique-t-on du côté de chez Carambar.[CC / Simon A. Eugster]

Carambar lance une campagne originale permettant d'échanger des pièces d’un franc qui subsistent toujours au fond de certains tiroirs malgré le passage à l’euro, contre un Carambar. Les bénéfices réalisés seront reversés à une association au service des enfants malades.

 

"La blague à 1 franc". Telle est le nom de l’opération lancée par Carambar depuis le 31 mars et qui prendra fin le 3 mai prochain.

Après avoir estimé que plus de 4, 7 milliards de francs – l’équivalent de plus de 726 millions d’euros – n’ont toujours pas été échangés depuis l’entrée en vigueur de la monnaie unique en France intervenue le 1er janvier 2002, la firme propose d’échanger les dernières pièces d’un franc contre ses célèbres bonbons longilignes.

 

L’argent reversé à une association

C’est "la première opération qui redonne de la valeur à une monnaie qui n’en a plus" explique-t-on du côté de chez Carambar. Tous les possesseurs d'une pièce d’un franc oubliée par mégarde, sont donc invités à se rendre dans l’une des boulangeries partenaires de cette campagne.

L’argent récolté sera reversé - après conversion en euro - sous forme de don à l’association Le Rire Médecin dont la mission est de redonner le sourire aux enfants hospitalisés.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles