Pourquoi le vin rosé est-il de couleur rose ?

Les Français sont les premiers consommateurs de rosé au monde. [Flickr / CC/ andreas]

C’est l’une des boissons phares sur les terrasses, lors des apéros et des barbecues de l’été. Contrairement à une idée reçue, le vin rosé ne doit pas sa robe saumon à un mélange de blanc et de rouge, mais au niveau de macération de son raisin.

 

En effet, le rosé est – tout comme le rouge – élaboré à partir de pulpe mais aussi avec la peau des raisins noirs. C’est cette fine pellicule qui donne au breuvage sa teinte définitive, lors de la vinification.

En règle générale, une quinzaine d’heures de macération suffisent pour obtenir une boisson rosée. Et plus la peau baigne longtemps avec le jus des grappes, plus le vin devient foncé (il faut plusieurs jours de macération pour fabriquer du vin rouge).

Le type de cépage (grenache, gamay, merlot…) joue également sur la couleur finale. Ce n’est qu’après que le tout est mis à vieillir dans un tonneau en bois. Le même procédé peut d’ailleurs être employé pour créer du champagne rosé.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles