Jeux Asiatiques : une cascade d'incidents

[Capture d'écran YouTube]

Les trois premiers de la finale du 800 m hommes des Jeux Asiatiques en Corée du Sud ont été disqualifiés mercredi, dans le dernier en date des nombreux incidents qui ont émaillé la compétition, entre retrait ou... refus de médaille et autres cas de dopage.

 

Le Saoudien Abdulaziz Mohammed, le Qatari Musaab Bala et le Bahreini Abraham Kipchirchir Rotich, arrivés dans cet ordre, ont été disqualifiés, le premier pour une bousculade, les deux autres pour être sortis de leur couloir en début de course. L'or par défaut a ainsi échu à l'Irakien Adnan Taess Akkar, l'argent au Chinois Teng Haining et le bronze au Qatari Jamal Haraine.

 

Quelques jours plus tôt, les officiels avaient retiré à la championne du monde juniors Ruth Jebet, 17 ans, elle aussi de Bahrein, sa médaille d'or du 3000 steeple, pour avoir mordu l'extérieur de la piste avant de battre de plus de 24 secondes le record des Jeux, en 31 min 36 sec. Avant de la lui rendre 24 heures plus tard en estimant que cet écart ne lui avait pas profité... 

Mercredi, la boxeuse indienne Sarita Devi a fait sensation sur le podium en refusant sa médaille de bronze des poids légers et en l'accrochant au cou de la Sud-Coréenne qui l'avait éliminée, injustement selon elle, en demi-finale.

 

Le dopage aussi

Peu avant, la délégation malaisienne avait annoncé qu'elle refusait de rendre la médaille d'or de wushu remportée par Tai Cheau Xuen, qu'elle estime innocente malgré sa disqualification mardi pour dopage.

Ce n'est qu'un cas de dopage présumé parmi d'autres, cinq au moins lors de cette édition des Jeux: outre Tai Cheau Xuen, le Comité olympique d'Asie (COA) a exclu le karatéka syrien Nour-Aldin al-Kurdi, 19 ans, contrôlé positif au clenbuterol, l'haltérophile irakien Mohammed Al Aifuri, positif aux stéroïdes, le footballeur tadjik Khurshed Beknazarov, 20 ans (méthylhéxanéamine, un stimulant), et la joueuse de soft tennis cambodgienne Yi Sophany, 19 ans, positive à la sibutramine, un médicament anti-obésité aux effets secondaires importants.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles