Valentin Porte : "L’équipe de France dégage une telle puissance…"

Valentin Porte a été la grande révélation de l'équipe de France lors du dernier Euro, remporté par les Bleus l'année dernière. Valentin Porte a été la grande révélation de l'équipe de France lors du dernier Euro, remporté par les Bleus l'année dernière.[AFP PHOTO/JONATHAN NACKSTRAND
]

L’équipe de France n’est plus qu’à quelques heures de son entrée dans la Coupe du monde de handball au Qatar, ce vendredi, contre la République Tchèque. Révélation de l’Euro, remporté par les Bleus au Danemark l’année dernière, Valentin Porte dresse un état des lieux avant ce rendez-vous qu’il espère, comme tout Français, couronné de succès. Une fois de plus.

 

Son rôle : 'Il sera différent de celui de l’année dernière à l’Euro. Mais je ne me suis jamais proclamé sur un poste. Je suis ailier, je peux jouer arrière, je peux défendre un peu partout. Si on a besoin de moi à l’aile, je vais m’y atteler avec plaisir et essayer de rendre la meilleure copie possible. Et puis, c’est un avantage de pouvoir évoluer à ces deux postes."

 

Guillaume Joli : "On est complémentaires. C’est un mec super, avec qui je m’entends bien. On a tous les deux nos qualités et nos défauts, mais, à nous deux, on peut faire en sorte de faire oublier l’absence de Luc Abalo."

 

La préparation : "Elle s’est parfaitement passée, aussi bien la préparation en elle-même que les matchs amicaux. On est pratiquement prêts. On a gagné nos deux premiers matchs avec la manière, alors qu’on a rencontré plus de difficultés lors de la troisième rencontre. C’est bien, ça nous permet d’apprendre à gérer ce genre de matches. Je suis plutôt satisfait de cette préparation. Evidemment on a encore besoin de rodage, mais on va attaquer la compétition avec des certitudes."

 

L’équipe de France : "On a connu un pépin avec la blessure de Luc Abalo. Mais encore une fois, cette année, on a les atouts pour aller très loin. Cette équipe dégage une telle puissance… On a la force, mais aussi l’expérience pour éviter une déconvenue comme il y a deux ans en Espagne."

 

Les favoris : "Ce sont toujours à peu près les mêmes qui reviennent. Je ne vais pas être original en disant que l’Espagne a une équipe très compétitive, que le Danemark reste très solide et que la Croatie répond toujours présente. Il y aussi les Slovènes qui montent en puissance."

 

Le Qatar : "C’est une grosse équipe collective qui nous avait impressionné à la Golden League. Depuis un an, ils ont eu le temps de travailler encore plus. On ne sait pas ce que va donner la compétition, mais à mon avis, il va falloir se méfier de cette équipe du Qatar. Ce n’est pas un des favoris, car ils sont encore jeunes sur le plan international et ils n’ont pas beaucoup d’expérience, mais c’est une équipe qui a des arguments et qui peut poser beaucoup de soucis."

 

Le premier match : "La première rencontre est toujours importante pour la confiance et la dynamique qu’elle peut engendrer. On se doit de l’aborder avec sérieux et l’emporter avec la manière pour se donner de la confiance. Mais il faut également se méfier de cette équipe de République Tchèque. En octobre dernier, elle ne nous avait pas posés beaucoup de problèmes, mais elle était amputée d’une grande partie de ses meilleurs joueurs. Cette fois, ils seront présents et ce sera beaucoup plus compliqué pour nous."

 

Le titre : "On garde à l’esprit cet objectif et ce serait génial de remporter ce 5e titre dans l’histoire de l’équipe de France. Surtout que pour moi, ce serait mon premier titre mondial. Ce serait forcément magique. Mais je n’y pense pas trop, car on en est encore loin."

 

Les JO : "Cette Coupe du monde peut m’apporter mon premier titre mondial, ce qui serait génial. Et en plus, il nous qualifierait directement pour les JO. Les Jeux, ce sont quelque chose qui m’ont toujours fait rêver depuis que je suis tout petit. Quand on est sportif, les JO sont quelque chose qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie. On fera tout pour se qualifier une nouvelle fois. C’est une motivation supplémentaire. J’aimerai vraiment me qualifier pour ces JO. En plus à Rio, ça fait rêver."

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles