Daniel Narcisse : "Ne pas s’enflammer"

Daniel Narcisse.[JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP]

A l’issue du large succès des Bleus, lundi soir, en huitièmes de finale de la Coupe du monde au Qatar, face à l’Argentine (33-20), Daniel Narcisse ne voulait pas céder à l’euphorie. L’arrière tricolore retient néanmoins beaucoup de positifs de cette qualification pour les quarts de finale, mercredi, face à la Slovénie.

 

L’équipe de France est-elle enfin lancée dans cette Coupe du Monde ?

On a fait un match plein, ce qu’on n’avait pas encore réussi à faire depuis le début de la compétition. C’est peut-être la première rencontre où on arrive à garder un niveau de jeu constant et régulier pendant 60 minutes. C’est ce qu’il fallait faire pour battre les Argentins.

 

Vous vous êtes réveillés au meilleur moment…

On sait qu’une compétition est longue et il y a des matchs qui sont plus importants que les autres. Il était important de gagner les premières rencontres et c’est ce que nous avons réussi à faire. Et puis ensuite, on connaissait les enjeux de ce huitième de finale contre l’Argentine. On n’avait pas le droit de se rater. Dès les premières minutes, on a vu une équipe de France hyper solidaire et combative en défense. Ça nous a permis de fatiguer et faire douter les joueurs argentins. On a ainsi pu faire l’écart rapidement dans le match.

Etait-ce important de taper fort d’entrée de match ?

La victoire contre la Suède nous a mis dans de bonnes conditions pour préparer ce match. On avait déjà pu s’apercevoir que quand on manque un début de match, celui-ci devient long et difficile. Cette fois, toute l’équipe est bien entrée dans le match, en étant très concentrée. Ça nous a ensuite permis de bien gérer la suite de la partie.

Est-ce un message que vous avez envoyé aux autres équipes ?

On se concentre que sur nous-mêmes. On essaie avant tout de redonner confiance aux joueurs qui étaient en difficulté, pour que tout le monde soit présent et efficace pour apporter à l’équipe de France dans les moments importants. Et on a encore du boulot. Le quart de finale sera un autre match, avec beaucoup de pression et de tension. A nous de bien préparer le match, comme face à l’Argentine.

Ça reste une soirée parfaite malgré tout ?

Le résultat de ce match était important, car l’avenir de l’équipe de France était en jeu. L’objectif était donc de le gagner, et que tout le monde puisse se lâcher et retrouver un peu de confiance. Mais il ne faut pas non plus s’enflammer, car tous les matchs sont différents. A commencer par ce quart de finale contre la Slovénie. Mais il y a plein de choses positives à retenir après ce match.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles