Pourquoi les pistes d’athlétisme sont-elles souvent rouges ?

Une piste d'athlétisme [Domaine public]

Ce n’est pas une obligation, mais le rouge est la couleur de la plupart des pistes d’athlétisme. Un choix adopté lors des Jeux olympiques de Mexico, en 1968, marqués par l’apparition de revêtements plus performants.

 

A cette époque, les organisateurs avaient décidé de délaisser les pistes en terre battue au profit d’un tartan synthétique, une surface composée de polyuréthane qui offre naturellement une couleur rouge ocre. Dès 1976, année des JO de Montréal, c’est le caoutchouc qui a été utilisé. Et si le matériau a changé, les pistes ont conservé leur couleur, parce que le rouge s’était montré très résistant face aux rayons ultraviolets du soleil.

Depuis, le matériau a été amélioré et certains ont pris quelques libertés, d’où la présence de pistes bleues dans certains stades pour se différencier, comme à Berlin.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles