Qui était Jules Bianchi, pilote de F1 décédé ce samedi ?

Jules Bianchi Jules Bianchi est considéré comme l'un des pilotes les plus doués de sa génération. [ALEXANDER KLEIN / AFP]

Jules Bianchi, qui était hospitalisé depuis dimanche 5 octobre après s'être grièvement blessé lors d'une sortie de piste lors du Grand Prix du Japon, est décédé tôt dans la matinée du samedi 18 juillet. Le Français, âgé de 25 ans, était considéré comme un espoir de la F1.

 

Le jeune pilote de Formule 1, Jules Bianchi avait été victime d'un grave accident dans les derniers tours du Grand Prix du Japon dimanche 5 octobre. Selon la Fédération internationale de l'automobile (FIA), le Français avait alors perdu le contrôle de sa Marussia alors qu'un "engin de levage mettait en sécurité" la voiture d'Adrian Sutil, victime d'une sortie de route sans gravité. Jules Bianchi avait heurté violemment l'arrière du tractopelle.

"Grièvement blessé à la tête", le pilote avait été extrait de la carcasse de sa voiture avant d'être conduit en ambulance à l'hôpital. Opéré en urgence pour "un hématome à la tête", il avait été transféré à la mi-novembre vers le CHU de Nice, toujours dans le coma. Avant de s'éteindre huit mois plus tard, créant l'émotion sur les réseaux sociaux.

 

Les sports automobiles, une affaire de famille

Jules Bianchi, né à Nice en 1989, n'a pas choisi les sports automobiles par hasard. Son grand-père, Mauro Bianchi et son grand-oncle Lucien Bianchi étaient également pilotes.

Lucien Bianchi, avait ainsi disputé 17 Grands Prix de F1 et avait remporté les 12 Heures de Sebring en 1962 et les 24 Heures du Mans en 1968. L'année suivante, à 34 ans, il avait trouvé la mort dans un accident lors des essais préliminaires des 24 Heures du Mans. Sa voiture avait percuté un poteau télégraphique puis s'était enflammée.

Malgré cette tragédie familiale, Jules Bianchi n'a pas hésité à embrasser une carrière automobile, connaissant une ascension rapide.

 

Un pilote particulièrement doué

Après avoir démarré sa carrière en karting, le jeune homme est sacré champion de France et d'Europe de Formule Renault en 2007. Il gravit ensuite les échelons jusqu'à la Formule 1. En 2008, il rejoint le championnat de Formule 3  et devient champion de F3 Euro-Séries en octobre 2009. L'année suivante, il réalise sa première saison en GP2. Dans la foulée, Jules Bianchi intègre la "Ferrari Driver Academy", qui forme de jeunes pilotes à la Formule 1, et signe un contrat à long terme avec la Scuderia. En 2011, il devient pilote d'essai pour la prestigieuse écurie.

Après une saison comme troisième pilote chez Force India, le Français fait ses débuts en 2013 en tant que pilote titulaire chez Marussia F1 Team. Pour sa deuxième saison chez Marussia, Jules Bianchi se fait remarquer en engrangeant les premiers points de sa carrière en F1 (et les premiers points pour l'écurie) grâce à sa neuvième place au GP de Monaco. Considéré comme un espoir de la Formule 1, le Français se disait prêt il y a quelques jours à piloter pour Ferrari. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles