Rio 2016 : Un athlète britannique braqué avec une arme à feu

Les rues de Rio la nuit sont impossibles à sécuriser pour l’état brésilien et les délégations internationales. [FRANCK FIFE / AFP]

Un membre de l’équipe olympique de Grande-Bretagne a été agressé à l’arme à feu dans la nuit de lundi à mardi à Rio alors qu’il souhaitait profiter de la vie nocturne brésilienne.

Les détails de l’affaire sont encore inconnus, mais le Guardian croit savoir que l’athlète agressé n’a pas été sérieusement blessé, mais qu’il est en état de choc. La nouvelle a causé un choc chez les athlètes de la délégation britannique, dont beaucoup attendaient la fin de leurs épreuves olympiques pour aller faire la fête en ville. 

A lire aussi : La «romance» de Usain Bolt et Andre De Grasse inspire les internautes

Des consignes claires de sécurité

Mercredi 17 août au soir, la délégation britannique a donc envoyé un mail aux athlètes pour les prévenir que s’ils quittaient le village le soir pour faire la fête, ça serait à leurs risques et périls. Le message mentionne un «incident de sécurité nocturne assez important», et établit une liste de consignes à respecter. 

Ainsi, la lettre prévient les athlètes qu’il est dangereux de quitter le village olympique après la tombée de la nuit dans un autre moyen de transport que les navettes officielles mises en place par le comité d’organisation et la délégation britannique. Les taxis sont vivement déconseillés.

Dans l’ensemble, la délégation britannique enjoint ses athlètes à ne pas s’équiper de la tenue du Team Grande-Bretagne pour ne pas pouvoir être identifié comme une cible, et à ne pas s’afficher avec des objets de valeur. Par ailleurs, dorénavant chaque athlète qui quittera le village olympique la nuit devra informer un membre de la direction de l’équipe. 

«Rio n’est pas un endroit sûr»

La lettre se conclut sur un avertissement en bonne et due forme sur la ville de Rio : «Rio n’est pas un endroit sûr, et le taux de criminalité n’a cessé de monter ces derniers jours. Demandez-vous si cela vaut vraiment le coup de quitter le village pour faire la fête une fois la compétition terminée. Le staff britannique ne peut garantir votre sécurité lorsque vous êtes loin du village, de l’école britannique, ou de la maison britannique. Notre meilleur conseil est qu’il ne faut pas prendre le risque de sortir étant donné le climat actuel à Rio». 

D’autres comités olympiques britanniques ont instauré un couvre-feu pour leurs athlètes en raison des problèmes de sécurité. La lettre envoyée par la délégation britannique a ses athlètes mentionne d’ailleurs qu’en cas de nouveau problème de sécurité, une interdiction pure et simple de sortir du village olympique la nuit pourrait être mise en place. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles