Pourquoi la clémentine porte-t-elle ce nom ?

[CC / Rebecca Siegel]

La clémentine doit son nom à son inventeur, Vital Rodier, en religion frère Clément.

 

Ce moine agronome français de la fin du XIXe siècle, membre de l’Institut des frères de Notre-Dame de l’Annonciation, s’occupait du jardin et des plantations de l’orphelinat de Misserghin, une petite ville algérienne de la région d’Oran.

C’est là qu’avec le botaniste Louis-Charles Trabut, qui présidait la Société d’horticulture d’Algérie, il a tenté de croiser un mandarinier avec un oranger.

Leur expérimentation a alors donné naissance à un nouvel agrume. Sucré, dépourvu de pépins et plus facile à éplucher que la mandarine, ce nouveau fruit a fait la joie des enfants de l’orphelinat.

D’abord appelé «mandarinette», l’agrume est finalement baptisé «clémentine» en hommage à l’homme d’Eglise, à l’initiative de Louis-Charles Trabut. A l’instar de la clémentine, d’autres agrumes ont été obtenus par hybridation, comme la tangerine ou la clemenvilla.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles