"Intouchables" pulvérise les scores de rentabilité du cinéma français

People queue to view French film "Intouchables" directed by Eric Toledano and Olivier Nakache on November 15, 2011 in Paris. 5 millions of spectators went to see the movie in less than two weeks, its distributor Gaumont announced today. AFP PHOTO / FRED DUFOUR[AFP/Archives]

A peine 10 millions d'euros de budget pour 19 M de spectateurs: "Intouchables" pulvérise la rentabilité des films français et devance même le n.1 historique de la décennie, "Bienvenue chez les Ch'tis", selon une enquête du Film Français publiée vendredi.

Alors qu'il poursuit sa carrière en salles, le film d'Eric Toledano et Olivier Nakache atteint un taux de rentabilité de 602 % contre 565 % pour celui de Dany Boon, relève l'hebdomadaire professionnel.

Pour l'année 2011, "La guerre est déclarée", ovationné en ouverture de la Semaine de la Critique à Cannes, prend la deuxième place de ce classement - assez loin derrière: pour 1,8 M euros, ce film écrit, réalisé, joué par Valérie Donzelli qui assumait aussi costumes et maquillages, avec un équipe réduite de huit personnes, atteint un taux de rentabilité de 150,2%.

Tout à fait à l'opposé, "L'Or Noir" de Jean-Jacques Annaud s'avère le flop le plus spectaculaire de l'année : 38,5 M euros et la plus faible rentabilité à 1,73%.

"Son devis correspondait à l'ambition internationale du film mais il n'a été que très peu vendu hors des frontières", note Le Film Français.

Derrière le Donzelli, "Polisse" de Maïwenn, qui totalise 13 nominations aux César, s'illustre aussi par une rentabilité de 112,29% (budget de 6,4 M euros) devançant "Rien à déclarer" de Dany Boon (102,4%).

Quatre films dépassent donc un taux de rentabilité de 100% (contre trois en 2010) - et même cinq avec "Les Femmes du 6è étage" de Philippe Le Guay à 99,75%.

Le favori pour les Oscar le 26 février, "The Artist", est 10e de ce classement avec un taux de 54,85% pour un budget initial de 10,5 M euros. Le film de Michel Hazanavicius - qui vient de passer vendredi la barre des deux millions d'entrées - poursuit lui aussi sa carrière en salles.

Les plus gros revers, outre "L'Or Noir", sont : "Voyez comme ils dansent" de Claude Miller (10,45 M euros; 1,47%), "Les Aventures de Philibert" de Sylvain Fusée (12,49M euros; 1,47%), et "L'Ordre et la Morale" de Mathieu Kassovitz (11,80M euros; 3,44%).

Les films pris en compte pour ce classement sont uniquement les films "majoritairement français" dans leur financement et ayant bénéficié de l'agrément du CNC (Centre national du cinéma) ouvrant droit à un soutien financier - sortis entre le 29/12/2010 et le 28/12/2011 avec un arrêt du compte des entrées au 7 février.

À suivre aussi

vol Le violoncelle volé, estimé à plus d'un million d'euros dérobé, a été retrouvé
Le format du portrait officiel est de 50X70 cm, contre 50X65 auparavant.
Budget La photo officielle de Macron pourrait entraîner un surcoût pour les communes
Un Français sur cinq changerait en priorité de maison et de voiture s’il touchait le gros lot.
institut CSA Ce que les Français feraient s'ils gagnaient le gros lot au Loto

Ailleurs sur le web

Derniers articles