Décès de la galeriste Denise René, papesse de l'abstraction

La galeriste Denise René pose le 05 novembre 2003 à Paris dans sa galerie devant une peinture de Soto.[AFP/Archives]

La galeriste Denise René, de son vrai nom Denise Bleibtreu, qui avait révélé Vasarely après-guerre et soutenu de nombreux pionniers de l'abstraction géométrique et du cinétisme du XXe siècle, est morte lundi matin à l'âge de 99 ans, a-t-on appris auprès de sa famille.

Née à Paris en juin 1913, Denise Bleibtreu avait transformé en galerie l'atelier de mode parisien qu'elle dirigeait avec sa soeur, la Société Denise René, sur les conseils d'un jeune artiste, Victor Vasarely, rencontré au café de Flore en décembre 1939 et dont elle lancera la carrière.

En 1944, l'exposition inaugurale de la galerie Denise René, rue de la Boétie, lui est consacré : "Dessins et compositions graphiques de Vasarely".

Le Centre Pompidou avait rendu hommage en 2001 à son travail de pionnière et militante de l'art à travers l'exposition "Denise René, l'intrépide. Une galerie dans l'aventure de l'art abstrait, 1944-1978".

À suivre aussi

Italie Simon Gautier : l'autopsie atteste d'une mort rapide, une enquête ouverte pour «homicide involontaire»
Décédé mardi, Fred Rester était un proche collaborateur de David Guetta, avec qui il a signé plusieurs tubes au succès planétaire.
Décès 4 tubes de Fred Rister, le compositeur de David Guetta disparu le 20 août
Disparition Mort de Peter Fonda, star du film «Easy Rider» et icône d'une génération

Ailleurs sur le web

Derniers articles