Un mécène à la tête de la Centre Pompidou Foundation

Le Centre Pompidou à Paris le 22 janvier 2010[AFP/Archives]

L'homme d'affaires Steven Guttman a été élu président de la Centre Pompidou Foundation (CPF), en remplacement du collectionneur Robert Rubin, qui a démissionné après plusieurs mois de conflit ouvert avec Alain Seban, le président du Centre Pompidou.

Robert Rubin, qui présidait depuis 2006 la fondation américaine de soutien au Centre Pompidou, avait vivement critiqué la stratégie de M. Seban, dans un entretien paru dans le Monde daté du 25 février.

"Puisque M. Rubin déteste à ce point le Centre Pompidou, il n'a qu'une chose à faire: démissionner", avait rétorqué dans la foulée Alain Seban, reconduit le 29 février à la tête du Centre Pompidou pour trois ans.

Il a obtenu gain de cause. M. Rubin "a démissionné il y a quelques semaines, le comité exécutif de la fondation ayant désapprouvé ses déclarations", a déclaré vendredi à l'AFP Alain Seban.

"La Centre Pompidou Foundation peut désormais prendre un nouveau départ", avec un trio à sa tête, désigné fin juin, a estimé M. Seban.

Steven Guttman, ancien pdg du Federal Realty Investment Trust (NYSE), et actuel patron de l'entreprise Storage Deluxe à New York, a été élu président de la fondation dont il est membre depuis cinq ans. L'homme d'affaires siège à son comité exécutif depuis trois ans.

"M. Guttman sera chargé notamment de développer la levée de fonds pour financer des acquisitions d'artistes américains", a indiqué M. Seban.

Estrellita Brodsky, historienne de l'art et grande connaisseuse des artistes latino-américains, a elle été élue vice-présidente. Elle sera chargée de mener une politique d'ouverture de la fondation à la scène artistique d'Amérique latine.

Ann Colgin, propriétaire de Colgin Cellars à Nappa Valley en Californie, devient secrétaire du comité exécutif.

Lancée en 1977, la Centre Pompidou Foundation, basée à Los Angeles, a pour mission d'acheter des oeuvres et d'encourager les dons pour enrichir les collections du Centre Pompidou.

Elle a permis à certains des grands artistes américains de l'après-guerre comme Brice Marden, Dan Flavin, Cy Twombly ou Donald Judd de rejoindre la collection du Centre Pompidou.

Alain Seban s'est réjoui que le Centre Pompidou et la Centre Pompidou Foundation "puissent désormais travailler main dans la main".

Le Centre Pompidou, qui dispose d'un budget d'acquisition limité, "va continuer à acheter des artistes français mais entend se tourner de plus en plus vers l'art non occidental, dans un contexte de mondialisation", a expliqué M. Seban.

Il va donc confier à la fondation américaine le soin d'enrichir les collections du musée en oeuvres du continent américain.

Ancien financier, Robert Rubin avait rappelé récemment avoir fait don en 2005 à Beaubourg d'une "Maison tropicale" de Jean Prouvé. Sa valeur était estimée à l'époque à 4 millions de dollars, avait-il dit.

À suivre aussi

Place Denfert-Rochereau, le musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin
culture On a visité le nouveau musée de la Libération de Paris
Une collection de plans reliefs a admiré palais des Beaux-Arts de Lille
musée Une impressionnante collection de plans-reliefs à admirer au Palais des Beaux-Arts de Lille
La machoire géante du "simbakubwa kutokaafrika", gigantesque carnivore préhistorique, du Musée national de Nairobi, le 23 mai 2019 au Kenya [SIMON MAINA / AFP]
Paléontologie Kenya : sur les traces de Simbakubwa, dans le capharnaüm du musée de Nairobi

Ailleurs sur le web

Derniers articles