Trenet : renvoi à Grasse d'un énième procès relatif à sa succession

Charles Trenet le 19 mai 1993 sur la scène de l'Opéra Bastille à Paris[AFP/Archives]

Le tribunal correctionnel de Grasse a renvoyé au vendredi au 30 novembre le procès engagé par l'héritier désigné de Charles Trenet, Georges El Assidi, afin de récupérer plusieurs centaines d'objets appartenant au chanteur, comme son piano ou son billard.

Paris, Créteil, Toulouse, Grasse... Depuis la mort de Charles Trénet en 2001 à 87 ans, l'ancien secrétaire particulier et ami intime du "Fou chantant" est au coeur d'une ribambelle de procédures judiciaires, l'opposant notamment au neveu et à la demi-soeur du chanteur, Wulfran et Lucienne Trénet, qui l'accusent d'avoir profité de l'état de santé déclinant de Trénet pour se faire désigner héritier.

Dans le dossier audiencé vendredi à Grasse, le tribunal correctionnel devait se prononcer sur le sort du piano, du billard et de centaines d'autres bibelots et tableaux présents dans "Le Bateau", la villa de Juan-les-Pins où a résidé le chanteur. Aujourd'hui, elle est occupée par la SAS Charles Trénet, société consacrée à la promotion de la mémoire de Trénet.

Georges El Assidi, qui estime que ces objets lui reviennent de droit, a porté plainte pour vol contre la SAS.

Le dossier avait déjà été renvoyé une première fois en avril. Le procès devrait finalement se tenir le 30 novembre.

Vous aimerez aussi

Filmer et diffuser un viol : risque d'une lourde sanction pénale
Justice Filmer et diffuser un viol : une lourde sanction pénale encourue
Fait divers Isère : cinq jeunes suspectés d'avoir violé et torturé un handicapé pendant un mois
Justice Agression présumée de sa cousine : Nordahl Lelandais entendu par les juges

Ailleurs sur le web

Derniers articles