Une sculpture géante du "coup de tête" de Zidane

La sculpture monumentale de l'artiste Adel Abdessemed représentant le "coup de tête" de Zinedine Zidane, le 26 septembre 2012 devant le centre Pompidou à Paris [Mehdi Fedouach / AFP] La sculpture monumentale de l'artiste Adel Abdessemed représentant le "coup de tête" de Zinedine Zidane, le 26 septembre 2012 devant le centre Pompidou à Paris [Mehdi Fedouach / AFP]

Le "coup de tête" de Zinedine Zidane immortalisé par une sculpture monumentale de l'artiste Adel Abdessemed a installé devant le Centre Pompidou une oeuvre géante représentant ce fameux geste sur le joueur italien Marco Materazzi en finale de la Coupe du monde de foot 2006.

Intitulée "Coup de tête" (2012), cette statue de bronze de plus de cinq mètres de haut et de plusieurs tonnes a été posée mardi sur la Piazza de Beaubourg, dans le cadre d'une exposition d'oeuvres d'Adel Abdessemed, qui ouvre au public le 3 octobre.

D'ores et déjà, les passants se pressent pour se faire photographier devant cette sculpture très réaliste. Elle devrait quitter la Piazza à la fin de l'exposition vers le 7 janvier.

"Cette statue s'oppose à la tradition qui consiste à faire des statues en l'honneur de certaines victoires. Elle est une ode à la défaite", explique Philippe Alain Michaud, le commissaire de l'exposition.

"L'oeuvre d'Adel est souvent à double tiroir", fait-il valoir. "Bien qu'elle reprenne un événement populaire connu de tous et immédiatement identifié, cette oeuvre est aussi une allusion à la tradition réaliste et aux fresques de Masaccio. Le regard de Zidane vers le sol nous rappelle celui d'Adam, chassé du paradis", souligne-t-il.

Une version beaucoup plus petite de "Coup de tête" avait déjà été présentée par la galerie new-yorkaise David Zwirner.

Le Centre Pompidou présente jusqu'au 7 janvier la première grande exposition consacrée au plasticien Adel Abdessemed. Elle est intitulée: "Je suis Innocent".

Né à Constantine en Algérie en 1971, Adel Abdessemed a quitté en 1994 son pays, en proie à une flambée de violences. Il connaît une notoriété grandissante et est reconnu internationalement.

Pendant les dernières minutes de la finale du Mondial 2006 à Berlin, Zidane avait donné un violent coup de tête dans le thorax de Materazzi qui venait de le provoquer: il avait écopé d'un carton rouge et a été expulsé du terrain. L'Italie l'avait ensuite emporté aux tirs au but.

À suivre aussi

Le Centre Pompidou a annoncé qu’il comptait porter plainte pour dégradation.
Art Un pochoir de Banksy volé aux abords du Centre Pompidou
En 2017, la Piazza avait accueilli une sculpture de l'artiste César.
culture Paris : le début d'un an de travaux au Centre Pompidou
L'exposition Vasarely au Centre Pompidou
découverte L'exposition Vasarely au Centre Pompidou

Ailleurs sur le web

Derniers articles