L'actrice de "Tigre et Dragon" accusée de prostitution

L'actrice chinoise Zhang Ziyi s'exprime le 10 septembre 2012 lors du festival du film de Toronto [Alberto E. Rodriguez / AFP/Getty Images/Archives] L'actrice chinoise Zhang Ziyi s'exprime le 10 septembre 2012 lors du festival du film de Toronto [Alberto E. Rodriguez / AFP/Getty Images/Archives]

La vedette de cinéma chinoise Zhang Ziyi poursuit en justice un site d'informations en ligne basé aux Etats-Unis qui avait affirmé que la star se prostituait avec des responsables chinois, dont le dirigeant déchu Bo Xilai, a annoncé mercredi son avocat.

L'héroïne de "Tigre et Dragon", qui a lancé une démarche similaire à Hong Kong contre un quotidien sinophone, juge "diffamatoires" des informations diffusées par le site Boxun News, basé en Caroline du Nord (sud-est) et qui écrit en chinois et en anglais, a expliqué mercredi à l'AFP l'avocat de l'actrice, Adam LeBerthon.

Le site "a écrit à plusieurs reprises que Zhang Ziyi était une prostituée et c'est ce qui est au coeur de nos arguments. Elle ne connaît pas (Bo Xilai), ne l'a pas rencontré et n'a rien à voir avec lui", affirme son avocat.

Le tribunal de Los Angeles devant lequel l'actrice a porté plainte doit mener des auditions le 16 octobre et le 16 novembre, auxquelles Zhang Ziyi n'a pas l'intention de se rendre, selon son avocat. L'actrice assistera en revanche au procès, dont la date n'a pas encore été fixée.

L'actrice avait déjà annoncé en juin qu'elle poursuivait en justice le quotidien sinophone de Hong Kong, Apple Daily, plus gros tirage du territoire, qui avait affirmé que la star se prostituait avec de hauts responsables chinois.

Bo Xilai, ex-membre du Bureau politique du parti communiste chinois (PCC), a été exclu de ses rangs et doit comparaître devant la justice.

Ex-maire et chef du parti de Chongqing, immense métropole de 33 millions d'habitants du sud-ouest de la Chine, il doit répondre notamment d'abus de pouvoir, corruption "massive" et relations sexuelles "inappropriées".

À suivre aussi

Hongkong : des gâteaux anti-extradition
Crise Hong Kong : des gâteaux anti-extradition
Hong Kong le 1er juillet 2019, le jour-anniversaire de la rétrocession de cette ex-colonie britannique à la Chine. [DALE DE LA REY / AFP/Archives]
Diplomatie Vives tensions entre Londres et Pékin sur Hong Kong
Comme chaque année, une manifestation pro-démocratie est organisée à Hong Kong
Asie Pourquoi Hong Kong manifeste autant son amour de la démocratie ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles