Joël Dicker, Grand prix du roman de l'Académie française

L'auteur suisse Joël Dicker, le 11 octobre 2012 à Paris [Patrick Kovarik / AFP/Archives] L'auteur suisse Joël Dicker, le 11 octobre 2012 à Paris [Patrick Kovarik / AFP/Archives]

Le jeune auteur suisse de 27 ans Joël Dicker a été couronné jeudi par le Grand prix du roman de l'Académie française pour son deuxième roman, "La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert", thriller haletant à l'américaine mais aussi méditation sur la littérature, selon son éditeur Fallois.

Il a été préféré à Jérôme Ferrari pour "Le sermon sur la chute de Rome" (Actes Sud) et à Gwenaëlle Aubry, auteur de "Partages" (Mercure de France).

L'annonce officielle, avec le nombre de voix, devait intervenir un peu plus tard.

Ce roman noir de près de 700 pages de l'écrivain suisse, nourri d'une réflexion sur la société américaine, la littérature, la justice et les médias, figure aussi dans les sélections du Goncourt et de l'Interallié attribués en novembre.

Ecrivain suisse de langue française, Joël Dicker est né à Genève le 16 juin 1985 dans une famille originaire de France et de Russie.

Belle tête bien faite, diplômé en droit de l'Université de Genève en 2010, il s'était lancé dès 2008-2009 dans un premier roman, "Les derniers jours de nos pères", publié en janvier 2012 chez Fallois/L'Age d'Homme.

Mais une envie le titillait de longue date: écrire un gros roman américain. Joël Dicker aime bien l'Amérique. Enfant, il a passé tous ses étés en Nouvelle-Angleterre et ses parents possèdent une maison dans le Maine.

Pari gagné avec "La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert" qui débute en 2008, année de l'élection d'Obama. A New York, Marcus Goldman, jeune auteur à succès, est en panne d'inspiration. Plus son éditeur le tanne, plus il est sec.

Un événement va tout faire basculer: son vieil ami et professeur, l'écrivain renommé Harry Quebert, est accusé du meurtre de Nola, trente ans plus tôt. Le corps de l'adolescente de 15 ans vient d'être retrouvé dans son jardin.

Convaincu de l'innocence de son mentor, dont il découvre qu'il fut éperdument amoureux de Nola, Marcus abandonne tout pour mener sa contre-enquête dans le New Hampshire et sortir Harry du cauchemar. Mais tout va se compliquer. Zones d'ombre et faux-semblants se multiplient.

Haletant, ce roman est un thriller magistralement construit mais c'est aussi une fresque saisissante des travers de l'Amérique contemporaine.

Vous aimerez aussi

Woody Allen avec l'actrice Blake Lively à Cannes en 2016 [ALBERTO PIZZOLI / AFP/Archives]
Édition Woody Allen ne trouve pas preneur pour ses mémoires
Rallye Parcours, favoris, records… tout savoir sur le Dakar 2019
Le nouveau whisky est baptisé «White Walker», en référence directe aux créatures de glace appelées «marcheurs blancs» dans la série.
Alcool «White Walker» : le whisky Johnnie Walker sort une édition limitée Game of Thrones

Ailleurs sur le web

Derniers articles