Zero Dark Thirty, le film choc de la rentrée

Image tirée du film. [© Zero Dark Thirty]

Ennemi public numéro un des Etats-Unis, Ben Laden a été traqué pendant dix ans par les services secrets. La réalisatrice Kathryn Bigelow, oscarisée en 2010 pour son film Démineurs, s’est emparée de cette quête pour mettre en scène un nouveau long-métrage au réalisme étonnant.

Zero Dark Thirty (0h30 en jargon militaire, heure de l’opération) plonge dans les coulisses d’une chasse à l’homme hors du commun et ne cache rien des méthodes employées par les deux administrations en place pendant cette décennie de recherches.

Le film a été attaqué aux Etats-Unis, notamment parce qu’il montre que le gouvernement Bush a fait usage de la torture après 2001. «C’était difficile pour nous tous de tourner ces scènes mais il y avait une nécessité à les inclure dans le film», explique Kathryn Bigelow qui souhaitait lever le voile sur tous les aspects. «Je voulais observer ce qui se passe à l’intérieur des services secrets durant une opération d’une telle envergure.»

Au-delà du thriller, il surprend par sa capacité à examiner une page de l’histoire immédiate. Moins d’un an s’est écoulé entre la capture de Ben Laden et le tournage. «Ce qui est incroyable à propos de ce film, c’est qu’il prouve la volonté du cinéma américain mais aussi du pays tout entier de se regarder en face. Les Etats-Unis sont parfois capables d’introspection», analyse Mark Boal, journaliste d’investigation et scénariste de Zero Dark Thirty.

«J’espère que le film sera cathartique», ajoute Bigelow pour qui ce sujet était «personnellement important». 

 

La bance-annonce du film :

Zero Dark Thirty, de Kathryn Bigelow. En salles.
 
 
Lire aussi sur Directmatin.fr :
 

À suivre aussi

Interview Philippe Lacheau : "On est une grande bande de potes"
ciné Need for Speed, vengeance sur la route
ciné Quand le mariage dynamite les préjugés

Ailleurs sur le web

Derniers articles