Wagner : publication de documents familiaux

L'arrière petite-fille de Wagner, Katharina Wagner, à Berlin en 2011 [Maurizio Gambarini / DPA/AFP/Archives] L'arrière petite-fille de Wagner, Katharina Wagner, à Berlin en 2011 [Maurizio Gambarini / DPA/AFP/Archives]

L'arrière petite-fille de Richard Wagner, Katharina Wagner envisage de remettre à l'Etat régional de Bavière (sud de l'Allemagne) des documents familiaux afin d'éclairer le passé controversé du clan du compositeur favori d'Adolf Hitler, 200 ans après sa naissance, a-t-elle déclaré dans un entretien dimanche au Tagesspiegel.

Selon le journal, la directrice du festival de Bayreuth qui est dédié chaque année à l'oeuvre du compositeur, envisage "sous peu" de remettre aux archives bavaroises ces documents hérités de son père Wolfgang, "pour donner à la recherche la possibilité d'accéder" au passé de sa famille qui était proche du dictateur allemand.

Selon les extraits de cet entretien, Katharina Wagner, 34 ans, explique avoir cédé ces documents en 2010 à un historien et un journaliste, se disant notamment "déçue" qu'ils n'aient donné lieu pour l'heure à aucune publication.

Richard Wagner, dont le monde de la musique célèbre cette année le bicentenaire, est né à Leipzig (sud-est) le 22 mai 1813, et mort à Venise le 13 février 1883, longtemps avant l'avènement du nazisme.

Mais Hitler était un admirateur passionné de sa musique, un habitué de Bayreuth, et un ami proche de la famille du fils de Wagner, Siegfried, et de ses petits-fils Wolfgang et Wieland, qui le surnommaient affectueusement "Oncle Wolf".

Antisémite, misogyne, défenseur d'une pureté raciale revendiquée par le nazisme: historiens, musicologues et musiciens continuent à débattre férocement de l'héritage politique et social de Wagner.

Vous aimerez aussi

La cantatrice espagnole Montserrat Caballé, le 27 janvier 2005 au palais des Festivals de Cannes, lors de la cérémonie des Victoires de la musique classique [PASCAL GUYOT / AFP/Archives]
Opéra La soprano espagnole Montserrat Caballé est morte
Le sénographe Richard Peduzzi, à Paris, le 15 juin 2018. [JOEL SAGET / AFP/Archives]
Culture Richard Peduzzi, génie du décor au défi d'une nouvelle scène
«Kalakuta Republik», joué au lycée Decour, avait galvanisé le festival d'Avignon en 2017.
Culture Trois spectacles à voir lors du festival «Paris l'été»

Ailleurs sur le web

Derniers articles