Cannes hier : un Liberace très ému

Michael Douglas, Matt Damon, Jerry Weintraub et Steven Soderbergh. [ALBERTO PIZZOLI / AFP]

Des larmes ont coulé mardi sur la Croisette. Venu présenter, en compétition, avec les autres acteurs, Ma vie avec Liberace de Steven Soderbergh, Michael Douglas n’a pu contenir son émotion en évoquant le projet dans lequel il incarne le célèbre pianiste de music-hall des années 1960-1970, à la vie extravagante, qui vivait en secret une histoire d’amour avec le jeune Scott Thorson.

«C’était juste après mon cancer et Steven m’a fait un grand cadeau avec ce rôle. Je (lui) suis éternellement reconnaissant de m’avoir attendu (pour le tournage)», a déclaré l’acteur en conférence de presse. Face à ce monstre sacré du cinéma, qui signe là son grand retour, Matt Damon interprète avec justesse l’amant aux tenues bling-bling. Au casting également : Rob Lowe, Dan Aykroyd et Debbie Reynolds. 

 

Clap de fin pour Soderbergh ?

Vingt-quatre ans après avoir reçu la Palme d’or pour Sexe, mensonges et vidéo, Steven Soderbergh a donc de nouveau foulé le tapis rouge, pour ce qui pourrait être sa dernière apparition cannoise. «Je vais faire une pause, mais je ne peux pas dire combien de temps cela va durer. (…) Je ne peux pas dire s’il s’agit du dernier film. Si c’est le cas, j’aurai eu une belle carrière», a-t-il déclaré, laissant ses fans perplexes.

A 50 ans, le réalisateur de Traffic, Che ou Ocean’s 13, lassé du marché hollywoodien qui ne privilégie que les œuvres à gros budget, souhaiterait se consacrer à d’autres activités, comme la peinture. En attendant, il a hier profité d’un bain de foule, entouré de son équipe, avant de tirer sa révérence. •

Ma vie avec Liberace, de Steven Soderberg. En salles prochainement.

À suivre aussi

Harcèlement sexuel Michael Douglas accusé de harcèlement sexuel par l'une de ses anciennes employées
Décès La voix française de Michael Douglas et Robin Williams est décédée
Cinéma Un César d'honneur pour Michael Douglas

Ailleurs sur le web

Derniers articles