Darcos élu à l'Académie française

Xavier Darcos était déjà secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences morales et politiques.[FRANCOIS GUILLOT / AFP]

Xavier Darcos, l'ancien ministre de l'Education nationale, a été élu jeudi à l'Académie française au fauteuil de Pierre-Jean Rémy,  vacant depuis 2010.

Les immortels votaient pour la quatrième fois pour élire le successeur de l'écrivain diplomate Pierre-Jean Rémy.  Les trois précédentes élections avaient été déclarées "blanches", faute de majorité. Lors de celle d'avril 2012, l'ex-présentateur vedette de TF1 Patrick Poivre d'Arvor et Thierry de Montbrial, directeur général de l'Ifri, avaient ainsi été recalés. En décembre 2011, c'est l'écrivain et diplomate Daniel Rondeau qui s'était fait éconduire.

 

L'homme de lettres, pas l'homme politique

En élisant Xavier Darcos, les immortels ne distinguent pas l'homme politique, mais l'homme de lettres. Ancien professeur de littérature comparée à la Sorbonne, agrégé de lettres classiques, docteur ès Lettres et spécialiste de littérature moderne et latine. Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, dont une "Histoire de la littérature française" et une "Anthologie historique de la poésie française". 

A 65 ans, après été plusieurs fois ministre entre 2002 et 2010, dont celui de l'Education nationale et du Travail sous la présidence Sarkozy, cet ancien élu de la Dordogne préside l'Institut français, un organisme chargé de promouvoir la politique culturelle extérieure de la France.

 

Déjà académicien

Xavier Darcos est aussi secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences morales et politiques, l'une des cinq académies de l'Institut de France, depuis octobre 2010.

Outre Xavier Darcos, Antoine Compagnon, professeur au Collège de France, et sept autres prétendants, postulaient au fauteuil 40, vacant depuis la mort du romancier le 27 avril 2010. 

 

Darcos entendu comme témoin dans l'affaire Relais et Châteaux 

La romancière Dominique Bona élue à l'Académie française 

Michael Edwards élu à l'Académie française 

L'Académie française publie son palmarès 2012

 

À suivre aussi

François Weyergans, lors de la cérémonie de son entrée à l'Académie française, le 16 juin 2011 à l'Institut de France à Paris [FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives]
Décès L'académicien François Weyergans est mort
Faut-il féminiser les noms de métiers ?
langue Faut-il féminiser les noms de métiers ?
Académie française Le Grand prix du roman de l’Académie française attribué à Camille Pascal

Ailleurs sur le web

Derniers articles