Nuit blanche à Paris : place à la lumière nocturne

"Perspective", oeuvre de l'artiste Rézine. [© REZINE ADAGP]

Paris mérite son surnom de Ville lumière. Demain soir, La Nuit blanche proposera des promenades artistiques et lumineuses dans l’Est parisien et sur les berges de Seine.

 

Cette grande fête municipale avait déjà attiré entre 1,5 et 2 millions de noctambules l’année dernière. Reprise aux quatre coins du monde, la manifestation a toujours accordé une grande place aux arts de la lumière. Cette 12e édition transportera les visiteurs dans des univers poétiques et surréalistes.

Performances artistiques, installations, graffitis de light painting, des artistes contemporains feront briller leurs œuvres dans la pénombre. Des quartiers du Marais et des anciens faubourgs, en longeant le fleuve, cette sélection éclairera le travail d’artistes qui éblouiront Paris.

 

1. Guirlandes poétiques - Eglise St-Eustache, mairie du 4e

Pour la première fois, trois guirlandes lumineuses de Félix González-Torres, figure de l’art contemporain décédée en 1996, sont réunies à Paris. A l’instar de son œuvre Sturtevant (photo), cet enchevêtrement poétique et fragile d’ampoules est conçu pour être reproductible et à durée de vie limitée.

Deux de ses structures seront exposées dans l’église Saint-Eustache, la troisième à la mairie du 4e. L’occasion de découvrir le travail de l’artiste qui en 2007 a représenté les USA à la Biennale de Venise.

 

2. Graffs aux murs - Le M.U.R., rue Oberkampf (11e)

Invités par l’association le M.U.R., quatre spécialistes de light painting présenteront leurs graffitis lumineux à tour de rôle sur le mur d’Oberkampf. Parmi eux, Rézine, considéré comme l’un des précurseurs du light graff, présentera son travail photographique jouant avec la lumière et le temps de pose, comme en témoigne son œuvre «Perspective» (photo) exposée à Lyon en 2012.

 

3. Espace-temps - Espace Fondation EDF (7e)

A l’Espace Fondation EDF, Nathalie Junod Ponsard plonge le public dans un autre monde avec ce projet chromatique en mouvement. «La lumière transpose le visiteur dans un espace autre, modifié, densifié», explique l’artiste.

 

4. Jeudi féerique - Parcours Archives nationales, Crédit municipal (3e et 4e)

Timothé Toury, Laurent Weiss, Junior Fritz Jacquet et Aligna revisitent le mythe de l’Olympe et proposent un parcours d’installations lumineuses entre le 55 et le 60 de la rue des Francs-Bourgeois. On y découvre des fleurs illuminées et des arbres qui s’allument au passage des visiteurs. 

 
 

Vous aimerez aussi

événement Paris : les viticulteurs bio tiennent salon ce week-end à la porte de Versailles
Télévision Téléthon 2018 : à quelle heure et sur quelle chaîne ?
événement Une chasse au maillot de handball de l'équipe de France sur le réseau RATP

Ailleurs sur le web

Derniers articles