2 avril : Bienheureuse Sandrine

Une église de Foligno, en Italie.[CC / dalbera]

Elle qui vécut très pauvrement est riche en prénoms : Sandrine, Sandra, Sandie ou encore Alexandrine. Mais qui est-«elle» ? Puisqu’elles sont en réalité deux !

 

La bienheureuse Sandrine, religieuse clarisse, fonde à Foligno un monastère selon les exigences de pauvreté de sainte Claire et meurt le 2 avril 1458. Fêtée deux mois avant, Alexandrina Ricci perd sa maman très tôt. Elle est élevée par sa tante au couvent de Monticelli, puis par son oncle Timoteo au couvent des dominicaines de Prato.

A 14 ans elle prend le voile dans cette communauté sous le nom de Caterina. Elle est si parfaite dans la vie conventuelle qu’elle devient prieure à 25 ans. Elle le reste pendant quarante-deux ans, possédant l’esprit de prophétie et le don des miracles. Quand elle meurt, le 2 février 1589, tous les assistants entendent le chant des anges s’élever dans la cellule où elle repose.

 

Pensée spirituelle :

«Un homme vaut réellement ce qu’il vaut aux yeux de Dieu, et rien de plus.»

 

Courte prière de sainte Claire :

«Qui te sert, ô Très-Haut, ne craint rien.»

 

Étymologie du nom :

Nom grec, diminutif d’Alexandrine, féminin d’Alexandre. Du terme «alexandros», «celui qui protège les hommes».

Vous aimerez aussi

Image d'illustration.
Saint du jour 15 mai : Sainte Denise
Saint du jour 25 avril : Saint Marc
Ephéméride 11 avril : Saint Stanislas

Ailleurs sur le web

Derniers articles