Mort de Marcel Azzola, légende de l'accordéon

Marcel Azzola (à gauche), aux côtés de Roland Romanelli, le 1er janvier 2004, lors d'un concert du Nouvel An dans la salle Favart à Paris [JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives] Marcel Azzola (à gauche), aux côtés de Roland Romanelli. [JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives]

L'accordéoniste Marcel Azzola, qui a accompagné les plus grands noms de la chanson comme Jacques Brel, Barbara ou Edith Piaf, est décédé lundi à 91 ans, ont annoncé à l'AFP son agent Alexandre Lacombe et sa compagne Lina Bossati.

«Son coeur a lâché», a dit sa compagne à l'AFP, précisant qu'il était décédé lundi matin. Marcel Azzola a notamment accompagné Barbara, Gilbert Bécaud, Juliette Gréco, Edith Piaf, Marcel Mouloudji ou Jacques Brel. C'est lui le Marcel du «Chauffe, Marcel, Chauffe !» lancé par Brel dans son enregistrement live du titre «Vesoul» en 1968.

Musiques de films

Il est aussi connu pour avoir enregistré une centaine de musiques de films, dont ceux de Jacques Tati (Mon Oncle, Playtime).

«Cette bien triste nouvelle s'adresse à cette grande famille des musiciens. Marcel Azzola nous a quittés ce matin. En plus du musicien formidable l'homme ne l'etait pas moins. Je suis effondré», a écrit sur sa page Facebook le guitariste de jazz Christian Escoudié, avec qui il avait beaucoup joué.

Vous aimerez aussi

hip-hop 50 Cent menacé de mort par un officier de police ?
Eurovision Bilal Hassani dévoile le clip de «Roi», qu'il interprétera à l'Eurovision
21 Savage est retenu par les services de l'immigration.
Etats-Unis Le rappeur 21 Savage libéré sous caution du centre de détention de l'immigration

Ailleurs sur le web

Derniers articles