«La vengeance du loup» : le nouveau roman de Patrick Poivre d'Arvor

Patrick Poivre d’Arvor présente tous les vendredis sur CNEWS l'actualité littéraire dans #ViveLesLivres.[©Grasset]

En fin connaisseur, le journaliste et écrivain Patrick Poivre d’Arvor, publie «La vengeance du loup» (éd. Grasset), une fresque hautement romanesque qui plonge le lecteur dans les coulisses du monde politico-médiatique français.

La confession d’un lourd secret

Entre histoires d’amour clandestines, secrets de familles inavoués, et complots politique, «La vengeance du loup» raconte l’histoire de Charles, un petit garçon solitaire, dépendant de l’amour de sa mère, et qui rêve de devenir président de la République. Rien que ça. Mais un jour, peu avant son douzième anniversaire, Charles apprend que sa mère souffre d’un cancer. Avant de mourir, cette dernière lui révèle l’identité de son père biologique : un comédien célèbre du nom de Jean-Baptiste d’Orgel.

Sur les traces d’une lignée maudite

Étudiant en droit à Paris, Charles profite d’un devoir de classe pour rencontrer son géniteur. Mais ces retrouvailles le confrontent au destin maudit de ses ancêtres, où il est question d’un autre fils orphelin et de famille brisée. Plongé dans les années 1940 en Algérie, on y découvre l’histoire de Guillaume, le père de Jean-Baptiste. Celle d’un amour clandestin avec Amina, une jeune algérienne d’une rare beauté. Lorsque Guillaume, fils du gouverneur général, apprend qu’elle a été violée par des fils de colons, il décide alors de la venger, mais tous ses efforts se soldent par une succession de tragédies.

Un jeune loup ambitieux

En hommage à ses grands-parents, qui n’ont pas pu finir leur histoire, Charles s’est juré d’aller le plus loin possible et s’accroche férocement à son rêve d’enfant : devenir président de la République. Attaché de cabinet, député, ministre, … Avec l’aide de son père, il gravit petit à petit les échelons dans l’ombre de Victor Exbrayat, élu sixième président de la Ve République, et dont il espère prendre la place.

De Paris, à Alger, en passant par Marseille, Patrick Poivre d’Arvor dévoile un récit mené tambour battant, truffé de références historiques documentées, et à travers lequel les personnages ne sont pas sans rappeler ceux du paysage politique contemporain. Une histoire de vengeance passionnante et addictive qui on l’espère, aura prochainement une suite.

«La vengeance du loup», Patrick Poivre d'Arvor, éd. Grasset.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles