30 000 places de ciné offertes via les restos du cœur

Les parents et les enfants pourront notamment aller voir Ralph 2.0. [Disney]

La culture pour tous, avec «Ciné-solidarité». Disney et les cinémas CGR s'associent pour offrir 30 000 places via les restos du cœur, en 2019.

Dans les faits, 6 000 invitations pour cinq films au total seront proposées dans l'ensemble du réseau de salles de cinéma aux personnes accueillies par l'association. «Avec ce dispositif, les enfants auront accès à des films qui viendront les divertir et nourrir leur imagination», explique Jean-François Camilleri, président de la Walt Disney Company en France

DES FILMS TOUT AU LONG DE L'ANNÉE

La plupart des grands films familiaux du studio sont concernés. Ce sera par exemple le cas de Ralph 2.0 (qui sort mercredi 13 février), d'Avengers Endgame (24 avril), de Toy Story 4 (26 juin), de la version live du Roi Lion (17 juillet), et de la Reine des Neiges 2, le 20 novembre). Seuls absents notables : Captain Marvel, Aladdin, et Star Wars épisode IX. 

toystory4.jpg

UN MOMENT D'ÉCHANGE ET DE CONVIVIALITÉ

Les familles pourront aller voir les films concernés sur présentation d’une invitation spéciale. En bonus, elles se verront offrir, à l'entrée, du pop-corn et de l'eau minérale. «Le cinéma est un outil d’inclusion sociale et culturelle important qui permet de rompre l’isolement, de recréer du lien, et d’échanger au travers d’actions conviviales.», se réjouit Patrice Blanc, président bénévole des Restos du Cœur. Une très belle opération qui permettra à ces familles en difficulté d'oublier, pendant quelques heures, les soucis du quotidien. 

 

À suivre aussi

Photo prise cet été, au niveau de l'échangeur de la porte d'Aubervilliers (18e).
Migrants Paris : une «conférence de consensus» à venir pour sortir les migrants de la rue
Mélissa Theuriau pose avec l’objet mystère qu’elle mettra en vente le 17 septembre.
solidarité Des célébrités vident leur dressing et vendent leurs pièces préférées sur l'eshop d'Emmaüs
Exemple d'un «Kaps Café» organisé par les étudiants, à Paris.
solidarité Les colocations solidaires ont le vent en poupe à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles