Une sélection de romans «feel good» à lire pendant les vacances

Une sélection de romans qui font du bien au moral. [©LOIC VENANCE / AFP]

Pour lâcher prise pendant les vacances, les romans dits «feel good» sont de bons alliés. Voici une sélection  d'ouvrages pétillants, émouvants et drôles qui font du bien au moral et au cœur, et qui à coup sûr, redonneront le sourire aux lecteurs.

la vie rêvée de Margaret de katherine center

margaret.png

©Milady

La vie n'a pas dit son dernier mot. Margaret Jacobsen a tout pour être heureuse. Elle est sur le point d'obtenir le job de ses rêves, de se fiancer avec son compagnon Chip qu’elle aime plus que tout, et a devant elle la promesse d’une vie parfaite. Mais du jour au lendemain, son brillant avenir pour lequel elle s’est donnée tant de mal, s’effondre. Victime d'un accident d'avion, Margaret est hospitalisée et doit se faire une raison : rien ne sera plus jamais pareil.

Face à la souffrance physique et psychologique, elle tente de faire face à ce dramatique événement en espérant que quelqu’un soit là pour la rattraper avant la chute. Et puis parfois, on trouve l’amour là où on l’attend le moins. Sans entrer dans le pathos, «La vie rêvée de Margaret» est un roman tendre et courageux, qui donne une belle leçon de vie.

La vie rêvée de Margaret, Katherine Center, éd. Milady.

C'est lundi aujourd'hui de Sytske Van Koeverninge

lundi.png

©Nil

Jeune femme solitaire, Julia gagne sa vie en faisant du ménage à domicile. Après une relation compliquée avec un homme de trente ans son aîné et une amitié fusionnelle rompue avec Marlène, elle s'est enfermée dans un mutisme insondable que seules ses rencontres avec ses clients peuvent bousculer. En pénétrant dans leurs appartements, elle se confronte à une galerie de personnages hétéroclites - Peter le solitaire, Marieke l'arrogante, ou encore Richard le clinquant quinquagénaire - dont elle va observer les habitudes en nettoyant leurs intérieurs.

Mais très vite, Julia va perdre le contrôle en prenant possession de la baignoire de l'appartement 61, se nourrir de chips ou déguster une bouteille de rosé sur une terrasse, qui ne lui appartient pas. En mettant en scène la vie de cette jeune femme, l'écrivaine signe un premier roman envoûtant sur la solitude contemporaine, tout en invitant le lecteur à sortir de son cocon.

C'est lundi aujourd'hui, Sytske Van Koeveringe, éd. Nil.

Et tu entendras le bruit de l'eau de sophie Jomain

eau.png

©&H

Auteur de référence en romance contemporaine, Sophie Jomain publie «Et tu entendras le bruit de l'eau», un nouvel opus empreint d'émotion. Marion Verrier ou Fendie Miller ? Elle ne sait plus trop… Est-elle vraiment devenue cette journaliste assoiffée de scoops que plus rien n’émerveille ? A bout, Marion craque et décide de prendre un grand bol d'air en baie de Somme.

Dans un bungalow cosy perdu dans la nature, elle espère se retrouver et réfléchir sérieusement à son avenir, voilà tout ce à quoi elle aspire. Mais là-bas, Marion découvre que quelqu’un d’autre a choisi l’écolodge pour s’isoler du monde. Un homme, mystérieux et solitaire, dans les yeux duquel, elle trouvera les réponses à toutes ses questions.

Et tu entendras le bruit de l'eau, Sophie Jomain, éd. &H.

Hello sunshine de laura dave

hello.png

©Belfond

Après «Dernières vendanges» (éd. Belfond), Laura Dave publie un deuxième roman tout en émotion et en humour, qui prône le retour au plaisir simple et au goût des bonnes choses. À trente-cinq ans, Sunshine Mackenzie est à la tête de la chaîne YouTube la plus branchée du moment. Entre sa célèbre émission de cuisine «A Little Sunshine», son loft à Tribeca et son amoureux parfait, la vie de la jeune femme ressemble à un conte de fées.

Jusqu’au jour où tout son monde s'effondre lorsqu’un un troll révèle qu’elle est une usurpatrice, une «chef» tout juste capable de faire cuire un œuf. Sans compter les photos d’elle occupée à tromper son époux qui circulent sur la toile. Sunshine trouvera-t-elle enfin la recette magique pour récupérer ses followers, son mari et ses sponsors ?

Hello Sunshine, Laura Dave, éd. Belfond.

On dirait que je suis morte de Jen Beagin

morte_0.png

©Buchet Chastel

Cabossée, fragile, marquée par l'absence d'une figure paternelle, à vingt-quatre ans, Mona a une intuition désastreuse lorsqu’il s’agit de se construire un avenir meilleur. La journée elle fait des ménages chez de riches clients en leur dérobant au passage quelques anxiolytiques. Et le soir, elle distribue des seringues aux junkies de Lowell. C’est là qu’elle tombe amoureuse d'un artiste raté, sans dents, et infidèle, qu'elle surnomme Monsieur Dégoûtant.

Sous les conseils de son nouveau jules, elle prend la route direction le Nouveau-Mexique. Une odyssée burlesque, au cours de laquelle elle fera la connaissance de personnages plus ou moins sombres, loufoques et complétement paumés, mais qui l'aideront à trouver sa place dans le monde et à faire fi de son passé douloureux. Un premier roman drôle et original, qui donne vie à un personnage attachant.

On dirait que je suis morte, Jen Beagin, éd. Buchet Chastel.

le goût du bonheur d'angéline michel

gout.png

©J'ai lu

En route vers le bonheur. L’une est serveuse en Sardaigne et vie avec son compagnon à quatre pattes Ferdinand, l’autre à Londres, prête à tout pour épater son patron taciturne et réussir le métier de ses rêves : journaliste. Si tout oppose ces deux femmes, elles ont pourtant un lourd secret en commune. L’apparition d’une seule et unique photographie va bouleverser leur existence à jamais.  

Derrière cette couverture pétillante et colorée, Angéline Michel dévoile un premier roman rafraichissant aux personnages attachants, qui fait voyager le lecteur de la grisaille londoniennes, aux belles plages italiennes. Le tout, rythmé par une écriture fluide et agréable,

Le goût du bonheur, Angéline Michel, éd. J’ai lu.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles