Le salon du Livre de Paris est de retour du 15 au 18 mars

Le Sultanat d’Oman est cette année l’invité spécial de Livre Paris.[©PATRICK KOVARIK / AFP]

Premier évènement littéraire de France, le Salon du Livre prend ses quartiers à Porte de Versailles (Paris 15e) du 15 au 18 mars. Placée sous le signe de l’Europe, cette 39e édition accueillera près de 4000 auteurs venus de tout le continent. L'occasion d'assister à des séances de dédicaces, conférences, projections, rencontres, mais aussi de repartir les bras chargés de livres.

Une riche programmation

Au total, pas moins de 800 conférences et événements sont au rendez-vous sur les neuf scènes du salon. Parmi les programmes proposés, les visiteurs pourront notamment assister à «Croisements» sur la scène Agora, qui questionne l’enrichissement mutuel des points de vue religieux et laïcs, «Géopolitiques du polar», sur la scène Polar, ou comment la littérature policière se révéle un excellent moyen de décrypter le monde.

Le public pourra également participer à «Face A / Face B», qui fait se rencontrer deux personnalités du monde de la BD et de la culture autour d’un sujet qui les réunit ou les oppose, ou encore à «1h ailleurs» sur la scène Jeunesse, où des auteurs et journalistes viendront conter des histoires vraies, venues d’un ailleurs, proche ou lointain.

Des grands noms et des nouvelles voix

Durant quatre jours, écrivains confirmés et nouvelles plumes de la littérature francophone et europeénne seront présents pour dévoiler leur ouvrage mais aussi débattre avec le public, et animer des conférences sur les grandes thématiques de cette année littéraire, que ce soit sur le plan politique, culturel, technologique ou écologique.

Parmi eux, on retiendra Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018 avec «Leurs enfants après eux», Emmanuel Todd, Bernard Werber, Erri De Luca, David Diop, lauréat du prix Goncourt des lycéens 2018 avec «Frère d'âme», Emile Bravo, Philippe Besson, Clémentine Beauvais , Julien Hervieux, Valérie Zenatti, Anne Alvaro, mais aussi l'auteur de bande dessinée Joann Sfar et Thomas B Reverdy.

L’Europe au cœur du salon

Ce fil conducteur permettra de revenir sur le rôle des écrivains dans la construction d’une Europe ouverte et plurielle, de questionner son identité culturelle, ses projets économiques, politiques et sociaux, mais aussi de célébrer la richesse du patrimoine littéraire européen.

Ainsi, des «Grands débats» réuniront des penseurs, essayistes et politiques, sur des questions de géopolitique, tandis que les rencontres «L’Europe vue par» permettront à des écrivains et des artistes de se confronter à des artisans de la construction européenne sur des sujets de société.

A noter que Bratislava, capitale de la République slovaque, est l'invitée d'honneur du Salon du livre. L'occasion de découvrir une littérature longtemps restée dans l'ombre, mais qui a pourtant de nombreuses et belles histoires à partager.

Le livre au croisement des arts

Durant l’évènement, des créations singulières seront également mises à l’honneur sur chaque scène. Dans le programme «Double vue» par exemple, deux illustrateurs s’empareront d’un même thème pour le dessiner et montrer l’étendue des possibles en matière de création. «Contre-champs», quant à lui, offrira au public sur la scène Agora, des dialogues entre une personnalité et un créateur qui, par son travail, questionne le champ de connaissance de son interlocuteur.

Enfin, une large place sera consacrée à la littérature de transgression autour du thème : «La norme et ses limites». Tout au long de l’évènement plusieurs rendez-vous interrogeront la manière dont la littérature repousse ou accepte les normes politiques, morales, sociales, éthiques.

Le salon du livre de Paris, du 15 au 18 mars, Porte de Versailles (Paris 15e).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles