Tout ce qu'il faut savoir sur la 73e édition du festival d'Avignon

La Cour d'honneur du Palais des Papes. [ (c) Christophe Raynaud De Lage / Festival d'Avignon]

Le directeur du festival d’Avignon Olivier Py, a dévoilé hier au théâtre de l’Odéon, la programmation de cette 73eédition qui se tiendra cette année du 4 au 23 juillet. Voici ce qu’il faut en retenir.

Cet été, la grande messe du théâtre fera vibrer la Cité des Papes avec 35 spectacles et 280 représentations réparties sur 20 jours, contre 19 l’année dernière. Parmi eux : 23 créations et 3 premières en France seront programmées. Pascal Rambert, Macha Makeïeff, Akram Khan, Wayne McGregor ou encore Olivier Py  y dévoileront notamment leurs dernières créations. Près de 150 000 festivaliers sont attendus. 

Pascal Rambert ouvre le bal avec Jacques Weber, Emmanuelle Béart et Denis Podalydès

Auteur, metteur en scène engagé, Pascal Rambert inaugurera cette 73édition dans la Cour d'honneur du Palais des Papes avec « Architecture ». Une création qui réunit une distribution de prestige - Jacques Weber, Emmanuelle Béart, Denis Podalydès, Arthur Nauzyciel.  A travers l’histoire douloureuse d’une famille, Pascal Rambert s’intéresse à l’Europe du début du siècle jusqu’à l’Anschluss pour retrouver les racines du mal. Pour mémoire sa pièce «Actrice», présentée en France fin 2017 sur la fin de vie d’une actrice a valu à Marina hands le Molière de la comédienne l’année dernière. 

La nouvelle création d’Akram Khan 

En juin dernier, le chorégraphe anglo-bengladais Akram Khan annonçait son intention d’interrompre sa carrière de danseur, en interprétant son dernier solo « Xenos ». A Avignon, il présentera sa nouvelle chorégraphie «Outwitting the devil». Un spectacle attendu et une nouvelle approche de son art qu’il résume sur le site de sa compagnie de la sorte : « Je me suis éveillé à une nouvelle façon  de danser. Celle-ci consiste à faire danser mes idées à travers le corps d’autrui. (…) Mais ce qui reste inchangé c’est mon envie d’explorer les anciens et les nouveaux mythes qui résonnent avec notre époque ». 

L’Odyssée d’Homère fil rouge de cette édition 

Homère et son Odyssée constitueront le fil rouge de cette édition. Et ce, à plus d’un titre comme l’a souligné Olivier Py . «L’Odyssée offre une constellation de thèmes : le voyage, l’exil, l’autre ». Autant de sujets qui seront très présents cette année dans la programmation.  La question européenne et le format du témoignage se tailleront également une place importante tout au long du festival. 

Le festival a désormais son appli 

Le festival d’Avignon se met à la page et lance son application. Avec cette nouveauté technologique, il entend non seulement se tourner vers un public plus jeune mais aussi simplifier la vie des festivaliers. Comment ? Grâce à une aide de géolocalisation et un moteur de recherche qui permettra d’optimiser ses sorties en évitant notamment de réserver des pièces qui se chevauchent. Autre intérêt, les festivaliers n’ayant pas trouvé de places pour les spectacles qu’ils convoitent pourront également, via l’application, se mettre sur liste d’attente et recevoir des notifications si des places se libèrent.  L’application sera lancée début mai.   

Une politique tarifaire jeunesse maintenue 

Près de 20 % du public d’Avignon a moins de 30 ans. Toujours soucieux de s’ouvrir au plus grand nombre, le festival revient, cette année encore, avec son abonnement 4/40. Dédié au moins de 26 ans, ce dernier permet de découvrir quatre spectacles pour 40 euros. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles