Exposition «Electro» à La Philharmonie : 5 clips emblématiques de la French Touch

Le clip de "Around the world" de Daft Punk fut réalisé par Michel Gondry Le clip de "Around the world" de Daft Punk fut réalisé par Michel Gondry[© Youtube]

L'exposition «Electro» s'installe à la Philharmonie de Paris du 9 avril au 11 août 2019. En partie conçue par des artistes de la scène électro, elle retrace l'histoire de ce mouvement musical. L'occasion de revenir sur cinq clips emblématiques de la French Touch.

Aux origines underground, le mouvement électro s'est désormais démocratisé, à tel point que certaines musiques ont depuis longtemps carrément basculé dans la pop culture. Alors que dans les années 1990, la scène électro avait déjà bien creusé son sillon aux quatre coins de la planète, de petits frenchies imprimaient de leur patte ce courant musical, notamment par le biais de clips hypnotisant. Top 5 des inoubliables de la French Touch.

 «Music sounds better with you», de Stardust

Le clip réalisé par Michel Gondry, n'est pas étranger au succès du titre «Music sounds better with you» du groupe Stardust. Lancé en 1998 par le trio éphémère formé alors par Thomas Bangalter (Daft Punk), Benjamin Diamond et Alan Braxe, le single se vendit à plus de deux millions d'exemplaires.

«Around the world», Daft Punk

Enregistré en 1995, voilà un des rares tubes totalement indissociables de son clip. Tiens tiens, il fut également réalisé par un certain... Michel Gondry qui ne travailla pas seul puisque si la chorégraphie des différents robots et humanoïdes fut d'abord conçue par le réalisateur français, elle fut développée par la géniale Blanca Li.

«You are my high», Demon

Plutôt réservé aux initiés au départ, le morceau samplé («You are my high»est un titre du groupe américain The Gap band) par le jeune français Demon, 23 ans, est désormais la musique de l'un des clips les plus sexys de l'histoire. Ce baiser langoureux de 2 minutes et trente secondes aura même bouleversé les codes du genre. Mise en scène minimaliste, absence de scénario, seules deux bouches humides en gros plans se délectent l'une de l'autre. Intemporel, universel, malin.

«Flatbeat», Mr Oizo

Il y a vingt ans sortait «Flatbeat» de Mr oizo, alias Quentin Dupieux, qui confessa avoir mis deux heures à composer ce qui devint un tube international à la peluche jaune survoltée célebrissime. A l'origine, Quentin Dupieux, jeune vidéaste, a l'idée de la peluche qui bouge en rythme sur le siège passager d'une voiture pour le clip de «M-Seq» avant que la marque Levi's repère son petit personnage et demande au jeune homme de redesigner la peluche afin de s'en servir pour une publicité. Le début d'un succès planétaire.

«Starlight», The supermen lovers (feat Mani Hoffman)

Sortie en 2001, la chanson «Starlight» fut composée, produite et jouée par Guillaume Atlan qui a écrit les paroles avec Mani Hoffman, l'interprète des paroles. Le tube que l'on connaît contient, lui, un sample du titre «East coast - the rock» de Charlie Wallert. Après un succès international gigantesque et quelques nominations aux Victoires de la musique, Guillaume Atlan s'est fait immédiatement une place de choix dans la French Touch et se produit toujours sur de nombreuses scènes sous son pseudonyme célèbre.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles