Riad Sattouf propose de nouveaux mots à Alain Rey pour l'édition 2021 du Petit Robert

Riad Sattouf et Alain Rey ont présenté ensemble «Les cahiers d'Esther» (T.4) de Riad Sattouf et Le Petit Robert éd.2020 dirigé par Alain Rey Riad Sattouf et Alain Rey ont présenté ensemble «Les cahiers d'Esther» (T.4) de Riad Sattouf et Le Petit Robert éd.2020 dirigé par Alain Rey[©DR]

Grand admirateur d’Alain Rey, l’auteur de « L’Arabe du futur » a dessiné le célèbre linguiste pour la couverture de l’édition 2020 du Petit Robert.

Lors de la rencontre conjointe avec la presse à l’occasion de la sortie de ses « Cahiers d’Esther » (Tome 4) et du Petit Robert 2020, l’auteur, en fin observateur du langage et du « parler jeune », en profite pour glisser quelques propositions.

« Faire une ordurite »

« C’est un mélange de deux mots qu’on utilisait en rigolant dans un atelier de dessinateurs que je fréquentais auparavant. Faire une ordurite c’est à la fois être ordurier et péter une durite, explique Riad Sattouf. C’est s’énerver sur quelqu’un ou même sur un sujet politique sans parvenir à quitter le registre de l’insulte, et ce, pendant plusieurs minutes. C’est parfois à la frontière du syndrome de Gilles de La Tourette, je dirais. » Ouvert à cette nouvelle proposition, Alain Rey de la noter pour un prochain dictionnaire « à condition que l’usage soit suffisamment réparti dans la communauté francophone », précise-t-il en riant.

« amarsir »

Riad Sattouf propose ensuite « amarsir » pour le fait de se poser sur la planète Mars. Alain Rey remarque alors que ce serait compliqué de le faire entrer au Petit Robert parce qu’il faudrait aussi « ajupitérer » et « saturner ». « Déjà alunir avait posé problème. Les académiciens étaient furieux. Mais alunir a assez bien marché finalement. Amarsir peut avoir un avenir avec la conquête spatiale », explique le linguiste.

« Ouèche»

« C’est un mot qui est très utilisé par les jeunes et notamment par Esther. Je l’écris « Ouèche », ce qui peut les énerver parce qu’eux l’écrivent « wesh », plus viril. Ça a l’air d’être un mot un peu névrotique, finalement. », note Riad Sattouf. « C’est un tic de langage, note Alain Rey. Il y a des mots comme ça qui deviennent à la mode dans la langue parlée, dans le vocabulaire politique aussi. Souvent, ils sont employés de manière incongrus et non corrects. Mais « Ouèche » est employé de manière si fréquente par les jeunes que je pense qu’il sera dans Le Petit Robert de l’année suivante. »

Le grand dictionnaire de la langue française, éd. Le Petit Robert, éditions 2020, 67,50€.

Les cahiers d’Esther, éd. Allary, 16,90€.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles