Les 5 tableaux les plus chers de l'Histoire

La toile «Salvator Mundi» signée Léonard de Vinci, dont on célèbre en 2019 les 500 ans de la mort, reste à ce jour le tableau le plus cher au monde. Il s'est vendu 450 millions de dollars en 2017, lors d'une vente aux enchères. [Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Les chiffres font pâlir. Ces dix dernières années, les ventes d'œuvres d'art ont atteint des sommets. Alors qu’un tableau de Claude Monet, issu de la série des «Meules» a été vendu 110,7 millions de dollars mardi 14 mai à New York, les toiles de Leonard de Vinci, Willem Kooning ou encore Paul Gauguin figurent en tête des œuvres les plus coûteuses de l’histoire de l’art.

« Salvator Mundi » de Leonard de Vinci – 450 millions de dollars 

2011_salvator_mundi_llc_afp.jpg

© 2011 Salvator Mundi LLC / AFP

C’est l’œuvre la plus chère de tous les temps. Deux ans après son acquisition par un propriétaire dont on ne connait toujours pas le nom, la toile de Leonard de Vinci  «Salvator Mundi» caracole toujours en tête de ce classement. Représentant le Christ un globe à la main, cette peinture sur bois dont la paternité est attribuée à Leonard de Vinci, malgré plusieurs polémiques, avait été mise aux enchères en 2017 par la Maison Sotheby’s. 

« Quand te maries-tu ? » de Paul Gauguin et « Interchange » de Willem Kooning ex aequo – 300 millions de dollars 

web_toile_.jpg

Ces deux travaux diamétralement opposés arriveraient ex-aequo. En effet, réalisée par Paul Gauguin en 1892 durant sa première période tahitienne « Quand te maries-tu ? » aurait été vendu en 2015 au Qatar, pour 300 millions de dollars dans le cadre d’une vente privée en 2015. Comme souvent dans le cadre de ces ventes privées, les montants sont incertains et le mystère plane sur l’acquéreur. La toile, également intitulée «Nafea faa ipoipo» en tahitien, représente deux tahitiennes accroupies. 

Dans le cadre d’une autre vente privée, réalisée cette fois en 2016, la toile «Interchange» de Willem Kooning, l’un des chefs de fil de l’expressionnisme abstrait, a été achetée elle aussi pour 300 millions de dollars par le milliardaire Ken Griffin. Artiste majeure du 20esiècle, le peintre néerlandais décédé en 1997, est surtout connu pour ses portraits abstraits de femmes nus.  

« Les joueurs de cartes » de Paul Cézanne – 250 millions de dollars 

paul_cezanne_222.jpg

© Paul Cézanne / DR 

Selon le magazine Vanity Fair, l’une des cinq toiles issue de la série «Les joueurs de cartes», mettant en scène des commis de ferme jouant aux cartes, aurait été vendue au Qatar, en 2011,  par les héritiers de la famille de l’armateur grec Georges Embiricos pour 250 millions de dollars. Ce tableau était le seul de la série, peinte entre 1890 et 1895 par Paul Cézanne, à être détenu par des particuliers. Les quatre autres figurent en effet parmi les collections du Musée d’Orsay, du Metropolitan Museum of Art, de la Fondation Barnes et la Fondation Courtauld.   

« Number 17A » de Jackson Pollock – 200 millions de dollars 

number_17a_0.jpg

© Jackson Pollock - «Number 17A» 

Figure majeure de l’art abstrait, Jackson Pollock est notamment incontournable pour sa technique du dripping, qui en anglais signifie laisser goutter. Parfaite illustration de ce style, sa toile «Number 17A»,  réalisée en 1948, a été achetée 200 millions de dollars par le milliardaire Ken Griffin lors d’une vente privée en 2016. Le même jour, cet amateur d’art serait également devenu le propriétaire de la seconde toile la plus chère de ce classement « Interchange » de Willem Kooning.  

N°6 (violet, green and red) de Mark Rothko – 186 millions de dollars 

 

web_2.jpg

© Mark Rothko - N°6 (Violet, green and red) 

Cette toile réalisée en 1951 par Mark Rothko, peintre américain abstrait du XXe siècle incontournable pour ses travaux sur les aplats de couleurs, a été achetée 186 millions de dollars par l’homme d’affaire russe Dmitry Rybolovlev, en 2014. La vente de cette œuvre fût l’élément déclencheur de l’affaire « Bouvier », qui oppose Dmitry Rybolovlev au marchand d’art Yves Bouvier. Ce dernier est accusé par le milliardaire russe d’avoir surévalué plusieurs toiles qu’il lui a vendues.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles