Le chef d'œuvre de Rembrandt «La ronde de nuit» restauré en public à Amsterdam

[Rembrandt / Rijksmuseum ]

Le musée Rijksmuseum a débuté, ce lundi 8 juillet, la restauration en public de «La ronde de nuit», l'une des œuvres les plus connues de Rembrandt.

C'est derrière des parois de verre situées dans la galerie d'honneur du musée, plus exactement dans un cube entièrement vitré, conçu par l'architecte français Jean-Michel Wilmotte, que les travaux de restauration vont se dérouler sous les yeux du public. Baptisée «Opération Ronde de nuit», cette rénovation, la plus grande jamais réalisée sur cette toile monumentale de 3, 8 mètres de haut sur 4, 5 de largeur, s'échelonnera sur plusieurs années.  

Alors qu'elle attire plus de deux millions de visiteurs tous les ans, le musée a ainsi estimé que le public avait le droit de voir ce qu'il faisait avec la peinture, a ainsi déclaré à l'AFP Taco Dibbits, directeur du musée, ajoutant que la toile «appartenait à tout le monde ». Cette opération inédite, également retransmise en direct sur Internet, coûtera plusieurs millions d'euros.

Grâce à ce dispositif spécial, les visiteurs pourront voir les artisans-restaurateurs à l'œuvre et observer leurs gestes méticuleux. La toile avait déjà fait l'objet d'une restauration importante, il y a plus de quarante ans, après avoir été lacérée à coups de couteau, par un déséquilibré en 1975. Ces dernières années, des halos bancs ont été repérés par des experts, sur plusieurs parties du tableau, notamment dans les zones impactées par les coups de couteau.  

Réalisée en 1642, cette toile pesant pas moins de 337 kilos a été commandée à Rembrandt par le capitaine de la milice bourgeoise d'Amsterdam Frans Banninck Cocq qui souhaitait, à l'époque, portraiturer les membres de sa milice. Depuis sa création il y a plus de trois siècles, «La Ronde de nuit» a été déménagée à plusieurs reprises et a également échappé aux nazis. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles