Sienna Miller : «Ce rôle de mère dans "American Woman" est le plus beau de ma carrière»

La comédienne et mannequin a inauguré sa cabine de plage mercredi après-midi. [© LOU BENOIST / AFP]

Invitée au Festival de Deauville où elle recevra un Talent Award, Sienna Miller a présenté ce mercredi le film de Jake Scott, «American Woman», dans lequel elle joue une mère qui doit s’occuper de son petit-fils après la disparition de sa fille. «Le plus beau rôle de ma carrière», selon l’actrice.

Celle qui a fait ses débuts face à Daniel Craig en 2004 dans «Layer Cake», de Matthew Vaughn, est ensuite apparue dans «The Edge of Love» de John Maybury, «Foxcatcher» de Bennett Miller, dans lequel elle donne la réplique à Steve Carell et Channing Tatum, «American Sniper» de Clint Eastwood, avec Bradley Cooper, ou encore «The Lost City of Z» de James Gray. Si elle a donc été dirigée par de grands réalisateurs, Sienna Miller a souvent été cantonnée à des seconds rôles, et cataloguée comme l’éternelle «ex» de Jude Law dans la presse people.

Avec ce premier rôle dans «American Woman», l’actrice américano-britannique de 37 ans prouve qu’elle n’a pas seulement une jolie plastique, mais peut aussi porter un film et incarner un personnage aux multiples facettes en y apportant beaucoup d’intensité.

«J’aime cette mère de famille drôle, forte, qui se relève sans cesse malgré les tragédies. Au début du film, on n’a pas forcément envie de la respecter, mais cela change. C’est le plus beau rôle de ma carrière», a-t-elle expliqué mercredi après-midi lors d’une conférence de presse, ajoutant que le fait d’être elle-même maman l'a aidé à appréhender le personnage de Deb Callahan.

Soutenant le cinéma indépendant américain face aux mastodontes que sont les studios Marvel ou Disney, Sienna Miller se qualifie de «dinosaure». Pour elle, les films devraient tous être tournés en 70mm et, non, elle n'apparaît toujours pas sur les réseaux sociaux.

Pourtant, quand il s’agit de dénoncer un harcèlement ou une agression sexuelle sur un tournage, elle n’hésite pas à vanter les mérites de ces mêmes réseaux. «La parole s’est libérée (après l’affaire Weinstein en 2017, ndlr) et s’il y a un problème, on peut le signaler en moins de cinq minutes. Aujourd’hui, je n’accepterais pas certaines choses que j’ai pu accepter par le passé, et je me félicite de l’égalité salariale entre les hommes et les femmes», a-t-elle déclaré.

000_1k73vp_5d790dbb67fd8.jpg© LOIC VENANCE / AFP

Avant de fouler le tapis rouge ce mercredi soir pour rejoindre le Centre international de Deauville (CID), où elle se verra remettre un Deauville Talent Award, Sienna Miller a inauguré sa cabine de plage. Vendredi, ce sera au tour de l’actrice Kristen Stewart.

À suivre aussi

patrimoine A Deauville, les cabines de stars pourraient bientôt afficher complet
Cinéma Festival de Deauville, en direct :«Bull» d'Annie Silverstein décroche le Grand Prix, le Prix de la Critique et le Prix de la Révélation
Cinéma Festival de Deauville : Pourquoi on a aimé le film en compétition «The Peanut Butter Falcon» ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles