Ce que l'on sait de l'inédit de Françoise Sagan édité ce jeudi

Un inédit de Françoise Sagan est édité aux éditions Plon Un inédit de Françoise Sagan est édité aux éditions Plon[ Crédit GEORGES BENDRIHEM / AFP ]

La rumeur d'un livre à fort tirage avait agité le monde de l'édition tout l'été. Le suspense est désormais levé.

En ce jeudi 19 septembre, «Les quatre coins du coeur», un inédit de Françoise Sagan édité chez Plon débarque sur tous les étals de Librairies.

70 000 exemplaires

Si la rumeur de l'été parlait d'un livre imprimé à 250 000 exemplaires et que le nom de Jean d'Ormesson circulait alors, la surprise est quelque peu décevante mais  il n'en reste pas moins que 70 000 exemplaires reste un tirage exceptionnel pour un roman. Une version audio, lue par Anna Mouglalis (éd. Lizzie), est également disponible.

Un texte inachevé

Denis Westhoff, fils de l'écrivain décédée en 2004, se confie dans la préface du livre sur la manière dont ce dernier a vu le jour. Il y a raconte comment, il y a dix ans, peu après avoir accepté la succession de sa mère (très endettée), il est tombé sur ce manuscrit qui ne tenait alors que «par une mince reliure de plastique» et contenait deux tomes : «les quatre coins du coeur» et «Le coeur battu» et n'était que photocopies de notes manuscrites et raturées. L'homme ne compris que plus tard qu'il était en possession d'un texte inédit.

L'histoire, elle, fait penser aux pires heures de celle de son auteure. Car Françoise Sagan avait failli mourir à la suite d'un terrible accident de voiture. C'est ce qui arrive à l'un des héros de ce roman. Passablement diminué après être passé à deux doigts de la mort contre un platane, Ludovic Cresson revient dans sa maison de famille près de Tours après deux années passées dans des cliniques spécialisées. Là, sa femme, Marie-Laure, désespère de finir sa vie au côté d'un handicapé. Tout bascule lorsque Fanny, la belle-mère envoûtante de Ludovic, débarque et voit tout le potentiel de séduction de son gendre. Ludovic en tombe amoureux. Son père, Henri, n'est pas insensible aux charmes de Fanny.

L'occasion pour Françoise Sagan de s'amuser avec sa plume acerbe et sarcastique. Mais le texte resta inachevé au début d'une grande soirée durant laquelle les masques pourraient tomber.

Pour donner vie à ce manuscrit, Denis Westhoff n'aurait pas beaucoup touché aux mots de sa mère. «Je n'ai pas réecrit ce texte. C'est un texte à 99,8 % de Françoise Sagan. C'est un roman complètement inédit, c'était inachevé, pas publiable en l'état. j'ai juste rebouché des trous en mettant des petits mots qui manquaient», assure Denis Westhoff au micro de RTL.

Jean-Marc Roberts l'avait refusé et un projet au cinéma avait été abandonné

Le texte avait été d'abord refusé par le grand éditeur disparu, Jean-Marc Roberts, qui aurait conseillé au fils de l'auteure de «Bonjour tristesse» de ne pas continuer sa quête de publication. «Il ne faut pas le publier car il va faire du tort à l'oeuvre de ta mère», lui aurait-il expliqué. Côté cinéma, Ingrid Méchoulam, la femme qui s'est occupée de la romancière à la fin de sa vie, aurait confié ce texte à Stéphane Foenkinos pour qu'il l'adapte sur grand écran. Mais là aussi, le projet fut abandonné. Denis Westhoff mit alors plusieurs années avant de se rendre compte que lui seul pourrait peut-être redonner vie à ce manuscrit.

la critique partagée

Chef d'oeuvre ou coup de marketing ? La critique n'est pas unanime. Elisabeth Philippe de L'Obs n'y voit qu'un «fond de tiroir» et Bernard Lehut de RTL considère que ce volume «sent trop le texte inachevé, voire bâclé» malgré quelques «fulgurances où renaissent l'esprit, l'élégance et la vivacité de Sagan». Le Figaro reste sobre et ressent un texte très «Inégal». Le Monde, en revanche, voit «Les quatre coins du coeur» avec enthousiasme : «L'humour, le détachement et l'élégance de l'écrivaine sont au rendez-vous» écrit la romancière Véronique Ovaldé. Ilana Moryoussef de France Inter explique que malgré des «imperfections», ce texte permet de retrouver la célèbre «petite musique» de l'auteure.

«Les quatre coins du coeur», Françoise Sagan, Plon, 19€.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles