Un fan agresse une pop-star japonaise après l'avoir tracée via un reflet sur un selfie

L'homme l'a attendu à la station de la gare, avant de la suivre jusqu'à chez elle. [THOMAS SAMSON / AFP]

Un «fan» a agressé une pop-star japonaise après l'avoir épiée sur les réseaux sociaux. Un selfie lui a permis de parvenir jusqu'à l'adresse de son domicile.

L'homme a zoomé sur le cliché et repéré dans les yeux de la jeune femme le reflet d'une station de gare. Il s'est ensuite servi de Google Street View pour retrouver l'emplacement de la station. En étudiant sa présence en ligne, il a ensuite pu déterminer qu'elle s'y rendait régulièrement pour travailler.

un cyberespion redoutable

Le 1er septembre, il est accusé d'avoir attendu la victime à la gare. Il l'aurait ensuite suivie chez elle pour l'agresser.

Le cyberespion a été arrêté par la police de Tokyo. Agé de 26 ans, il s'est présenté comme un grand fan de la chanteuse. Il a expliqué qu'il avait recueilli des indices sur son appartement, en repérant l'emplacement des rideaux et l'angle naturel de la lumière.

«Même les plus petits détails peuvent révéler beaucoup d'informations sur l'endroit où une photographie a été prise, ou sur les personnes qui sont sur une photo» a expliqué l'expert Eliot Higgins à la BBC.

des precedents dans le pays

La chanteuse a été présentée comme une «idole japonaise de 21 ans». Les attaques de pop-stars japonaises par des fans sont assez régulières au Japon. En 2016, l'artiste Mayu Tomita a été violemment agressée par un fan, avant un concert. Elle a été laissée dans un état critique.

À suivre aussi

cérémonie Japon : l'empereur Naruhito proclame son intronisation
Rugby Coupe du monde 2019 : battu par l'Afrique du Sud (3-26), la belle aventure du Japon s'arrête en quarts
Santé JO 2020 : le Japon importe 4 des virus les plus dangereux au monde

Ailleurs sur le web

Derniers articles