L’homme de Vitruve figurera bien parmi les œuvres exposées au Louvre

Alors que le tribunal administratif de Vénétie a autorisé, mercredi 16 octobre, le prêt de plusieurs oeuvres de Léonard de Vinci, L'Homme de Vitruve, conservé à la Galerie de l'Académie de Venise, va pouvoir être exposé au Louvre à l'occasion de l'exposition événement De Vinci.

La fin d’un mauvais feuilleton. Alors que l’exposition événement consacrée à Léonard de Vinci doit se tenir au Louvre à partir du 24 octobre, le musée va finalement pouvoir exposer tous les chefs d’œuvres du maître comme prévu.

La justice italienne a autorisé hier, mercredi 16 octobre, le prêt de plusieurs œuvres du maître dont L’homme de Vitruve, célèbre dessin annoté de la main de de Vinci. 

l'association Italia Nostra déboutée

La sortie des œuvres du territoire Italien avait été remise en question, le 8 octobre dernier, à la suite d’une plainte déposée par l’association Italia Nostra. Le tribunal de Vénétie a repoussé hier le recours de cette association de défense du patrimoine, estimant que sa demande « n’était pas suffisamment fondée ». 

Le tribunal a fait valoir que le choix du gouvernement italien de prêter les œuvres dans le cadre d’un accord conclu avec Paris procédait de « l’importance mondiale exceptionnelle de l’exposition, l’aspiration du pays à maximiser le potentiel de son patrimoine ainsi que « la valeur de la coopération entre les états ». 

Une décision dont s’est félicité le ministre italien de la culture Dario Franceschini déclarant sur Twitter : « A présent la grande opération culturelle italo-française des deux expositions sur Léonard à Paris et Raphaël à Rome peut démarrer ». 

Dans le cadre cette grande exposition consacrée à Léonard de Vinci, à l’occasion du cinquième centenaire de sa mort, cinq chefs-d’œuvre du maître vont donc bien être prêtés par Rome au musée français : le célèbre Homme de Vitruve, auquel s’ajoute quatre autres dessins (Etude de paysage, Etude de l'adoration des mages et deux Etudes de Panneggio). 

Vingt œuvres prêtées par l'Italie

Au total, vingt œuvres seront confiées temporairement au Louvre par divers musées italiens. En retour le musée français prêtera, de son côté, cinq œuvres - deux peintures et trois dessins - de Raphaël dans le cadre de l’exposition consacrée au peintre italien, dès le mois de mars prochain au Quirinal de Rome.

Cet accord de prêt conclu entre le ministre de la culture Franck Riester et son homologue, Dario Franceschini, a été décidé selon « les règles spécifiques de sauvegarde (des œuvres) édictées par les musées » avait précisé ce dernier, se disant confiant quant à la décision finale. 

Un échange qui avait déjà fait polémique. Le précédent gouvernement italien, dans lequel la Ligue (extrême droite) de Matteo Salvini avait un poids prépondérant, avait renâclé à prêter les œuvres et marqué sa mauvaise humeur au sujet de l'exposition du Louvre, arguant que Léonard de Vinci, mort il y a cinq cents ans, était d'abord italien, même s'il avait vécu les trois dernières années de sa vie en France, à l'invitation du roi François Ier.

À suivre aussi

Vignacourt : une exposition pour apprendre aux enfants la Première Guerre mondiale
Commémoration Vignacourt : une exposition pour apprendre aux enfants la Première Guerre mondiale
Harry Potter pose ses valises à Lyon
Exposition Harry Potter pose ses valises à Lyon
Exposition Pour Halloween, visitez l'exposition «Vampires, de Dracula à Buffy» à la Cinémathèque française

Ailleurs sur le web

Derniers articles