Tilda Swinton présidera la 18e édition du festival international du film de Marrakech

[Michael Lavine] En 2004, l'actrice Tilda Swinton avait fait partie du jury du festival de Cannes.

L’actrice multi-récompensée au teint diaphane présidera le jury du Festival international du film de Marrakech qui se tiendra du 29 novembre au 7 décembre prochain.

Alors qu’elle a récemment terminé les tournages de plusieurs longs métrages dont «The French Dispatch» de Wes Anderson, c’est un nouveau rôle que s’apprête à endosser Tilda Swinton. Celui de présidente du jury du Festival international du film de Marrakech. Une tâche qu’elle prend très au sérieux, après avoir fait partie, en 2004, des membres du jury du festival de Cannes : 

« C'est pour moi un honneur et un plaisir de participer cette année à ce festival exceptionnel (…). Le Cinéma est un État qui ne connaît aucune frontière, et la perspective de rejoindre mes camarades du monde entier, pour découvrir et célébrer ensemble ce travail en provenance de tous les continents de notre planète, est un privilège et une joie pour lesquels je suis sincèrement reconnaissante et que j'attends avec une grande impatience » a-t-elle souligné dans un communiqué officiel. 

Oscarisée en 2008 pour son interprétation dans «Michael Clayton», Tilda Swinton a tourné dans plus de 70 films. Artiste à l’aise dans tous les registres, elle a tourné sous la direction des plus grands réalisateurs internationaux : Jim Jarmusch (Only lovers left alive, The dead don't die), Bong Joon-Ho (Snowpiercer, Le transperceneige, Okja), les frères Coen (Ave, César!), Wes Anderson (The grand Budapest Hotel, Moonrise Kingdom...) Lynne Ramsay (We need to talk about Kevin). Touche-à-tout, elle s'est aussi illustrée dans «Doctor Strange», blockbuster des studios Marvel. 

Elle succède à la tête de ce festival, créé en 2001 pour promouvoir et développer l'art et l'industrie cinématographique au Maroc, au réalisateur James Gray. 

À suivre aussi

Le visage de l'actrice est différent de celui qu'elle arbore dans le film (on peut l'apercevoir à gauche)
Cinéma Comment une prothèse de nez a transformé Charlize Theron dans Scandale
Procès Harvey Weinstein avait chargé un détective privé d'enquêter sur une «liste rouge» de femmes susceptibles de l'accuser
Cinéma Alexandre Astier dévoile un premier teaser et avance la sortie du film Kaamelott : Premier volet

Ailleurs sur le web

Derniers articles