La bonne idée pour voir La Joconde de plus près dans l'exposition Leonard de Vinci

La Joconde est restée dans sa salle au Louvre pendant la durée de l'exposition Leonard de Vinci La Joconde est restée dans sa salle au Louvre pendant la durée de l'exposition Leonard de Vinci[ERIC FEFERBERG / AFP]

L'exposition Leonard de Vinci a ouvert ses portes au public. Certains regretteront de ne pas pouvoir y admirer La Joconde. Pourtant, les organisateurs de l'exposition ont pensé à tout et le public peut néanmoins y admirer les secrets de la femme au sourire le plus célèbre au monde.

Le tableau se devait de rester dans sa salle pour des raisons de conservation (et certainement d'affluence puisque tous les jours des flots de visiteurs se prennent en photo devant le célèbre portrait). On imagine alors le casse-tête des commissaires de l'exposition Leonard de Vinci, qui a ouvert ses portes ce jeudi 24 octobre. Et c'est de la plus belle des manières qu'ils sont parvenus à trouver une place à la toile du grand maître de la Renaissance italienne.

Dans un premier temps, l'exposition donne une large place à la «réflectologie infrarouge», un procédé scientifique permettant de découvrir les hésitations et les repentirs du peintre : La Joconde en profite pour se mettre à nu afin de montrer les ajouts tardifs et les modifications effectuées par le maître. Mais s'arrêter là aurait été bien frustrant pour les visiteurs passionnés par le tableau.

Une expérience en réalité Virtuelle bluffante

Certains y verront un petit plus, d'autres la cerise sur un gâteau déjà bien gourmand : à l'issue de l'exposition, il ne faut pas rater l'expérience de réalité virtuelle proposée par HTC Vive Arts, permettant de découvrir le tableau de «La Joconde» de plus près.

p_20191018_140732_vhdr_on_5dadc2afc204f.jpg

Juste avant la sortie de l'exposition, une pièce est réservée à l'expérience de «La Joconde» en réalité virtuelle ©Virginie Jannière

Avec «En tête-à-tête avec la Joconde», le visiteur peut découvrir la célèbre peinture comme on ne la voit jamais. Ainsi, face à une Joconde plus vraie que nature, on peut plonger totalement dans le tableau, retourner le cadre et y repérer la fissure du bois, découvrir les couleurs d'origine du portrait mais aussi comprendre les craquelures, la technique du «Sfumato» et même balader son regard sur les détails de son élégante tenue.

Des «secrets» assez cocasses de la célèbre peinture sont ici dévoilés, à l'instar des cheveux de Mona Lisa. Aurait-elle eu l'outrecuidance de se lâcher les cheveux ? Une dame de haut rang ne se serait jamais laissé allée à une pareille effronterie. Grâce à cette expérience en réalité virtuelle, le visiteur va pouvoir apercevoir le secret de coiffure de La Joconde qui se dévoile de dos. De même, il suffit de tourner la tête pour apercevoir l'élégant patio au sein duquel l'épouse de Francesco del Giocondo a été immortalisée.

Un vol au-dessus de l'oeuvre

Enfin, clou du spectacle, à la fin de cette sympathique présentation, le public a la possibilité de voler sur l'une des machines imaginées par le maître italien au-dessus du paysage se trouvant derrière la jeune femme. On ne peut que saluer cette manière intelligente d'insérer l'un des pans techniques du travail de Léonard de Vinci puisque l'exposition ne montre aucune de ses machines et qu'il faut se rendre à l'institut italien pour y apercevoir par exemple Le lion mécanique de Leonard de Vinci. Rien de technique pour autant, mais un moment suspendu au-dessus de ce que Léonard de Vinci préférait peut-être : l'étude de la nature.

Un moment d'une poésie rare qui clôt en beauté une éclatante exposition et qui permet également de rendre hommage au plus formidable des inventeurs.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles