Attention à ne pas confondre la Toussaint et le jour des morts

La Toussaint vise à célébrer tous les saints, connus comme inconnus. La Toussaint vise à célébrer tous les saints, connus comme inconnus. [DAMIEN MEYER / AFP]

À l'occasion du long week-end de la Toussaint, nombre de catholiques s'apprêtent à aller se recueillir auprès de leurs morts. Si beaucoup d'entre eux profitent que le 1er novembre soit férié pour se rendre au cimetière, le jour des morts est officiellement célébré le 2 novembre. Ce jour de deuil et la Toussaint sont deux commémorations différentes, que l'on a souvent tendance à confondre.

la toussaint 

La Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre. Contrairement à d’autres grandes fêtes chrétiennes, elle ne trouve pas son origine dans les textes bibliques. Longtemps célébrée quelques jours après la Pentecôte, elle a été créée pour commémorer tous les martyrs. Si certains ont eu une reconnaissance, par la procédure de canonisation, l’Église considère que beaucoup d’autres ont vécu au service de Dieu sans pour autant être reconnus. C’est pourquoi, la Toussaint vise à célébrer tous les saints, connus comme inconnus.  

À partir de l’an 610, la Toussaint était célébrée le 13 mai. Ce jour-là, le pape Boniface IV a fait transporter au Panthéon de Rome, ancien temple païen, les reliques des martyrs, et a transformé le Panthéon en l’église Sainte-Marie aux Martyrs. Au VIIIe siècle, le pape Grégoire III  a déplacé la date de la Toussaint au 1er novembre, jour où il a dédicacé une chapelle de Saint-Pierre de Rome en l’honneur de tous les saints. Vers 835, le pape Grégoire IV a ordonné que la fête soit célébrée dans toute la chrétienté. Ce n’est au XXe siècle, sous le pontificat de Pie X, que la Toussaint entre dans la liste des huit fêtes chrétiennes, avec obligation d’entendre la messe

Depuis son instauration, la Toussaint a toujours fait partie des 50 jours chômés du calendrier catholique. Si elle a été supprimée pendant la Révolution française, pour amoindrir l'influence de l'Eglise, elle a été réinstaurée en 1802 par Napoléon. Elle fait donc partie des onze jours fériés listés dans le Code du Travail

le jour des morts 

Célébré le 2 novembre, le jour des morts suit directement la Toussaint, mais a été créé plus tard, en 998. Le monastère bénédictin de Cluny avait alors instauré la commémoration de tous les défunts, et non pas seulement des martyrs. C’est au XIIIe siècle que l’Eglise a inscrit ce jour dans son calendrier universel. C’est l’occasion pour les catholiques d’aller fleurir les tombes de leurs proches. Contraitement à la Toussaint, le jour des morts n'est pas un jour férié. 

Les défunts sont célébrés différemment dans d'autres religions et culture. Au Mexique par exemple, «el Día de los muertos» est une grande fête durant laquelle les familles se réunissent autour des tombes de leurs proches avec des offrandes, de la nourriture, au son de la musique des mariachis.

À suivre aussi

Religion Que fêtent les Juifs le jour de Yom Kippour ?
Coup d'envoi de l'Oktoberfest 2019 à Munich
Bière Coup d'envoi de l'Oktoberfest 2019 à Munich
Le monde entier va s'illuminer aux couleurs de Batman.
Anniversaire Les 80 ans de Batman : découvrez les festivités en France et dans le monde autour de l’événement

Ailleurs sur le web

Derniers articles