James Dean revient sur grand écran... en images de synthèse

Les réalisateurs de «Finding Jack» ont obtenu l'accord de la famille de la star pour utiliser son image. [© MIKE NELSON / AFP]

Mort le 30 septembre 1955 à seulement 24 ans, James Dean va renaître sur grand écran dans le film «Finding Jack» d’Anton Ernst et Tati Golykh. Une prouesse rendue possible grâce à des images de synthèse.

La star de «La fureur de vivre» de Nicholas Ray (1955) reviendra dans un rôle secondaire, celui de Rogan, selon le site américain The Hollywood Reporter, dans ce film sur la guerre du Vietnam dont la sortie est prévue en novembre 2020 aux Etats-Unis. Une adaptation du roman éponyme de l'écrivain sud-africain, Gareth Croker.

Après avoir obtenu l’accord de la famille de James Dean, les réalisateurs à l’origine de la société de production Magic City Films, ont décidé de collaborer avec Image Engine et l’entreprise sud-africaine MOI Worldwide afin de travailler ensemble sur des images d’archives et des photos d’époque de la star, disparue tragiquement dans un accident de voiture, en Californie.

«La famille voit cela comme son quatrième film, celui qu'il n'a jamais pu faire. (...) Nous n’avons pas l’intention de décevoir les fans», explique Anton Ernst.

Une technologie qui crée la polémique

Par le passé, les studios hollywoodiens ont déjà recréé l'image de certains acteurs, comme le regretté Paul Walker pour «Fast and Furious 7». Une nécessité pour terminer les dernières séquences du long-métrage, alors que le comédien avait trouvé la mort dans un accident de la route, en 2013.

S’il peut fasciner, le recours à cette technologie fait néanmoins l’objet de nombreuses critiques, notamment de la part de stars américaines.

L'acteur Chris Evans qui interprète Captain America trouve cela «affreux», comme il l’explique sur Twitter. «Je suis sûr qu'il en serait ravi. (…) Peut-être que l’on pourrait utiliser un ordinateur pour peindre un nouveau Picasso ou écrire de nouvelles chansons de John Lennon. Le manque complet de compréhension ici est honteux», écrit-il.

Même colère pour Zelda Williams, la fille de Robin Williams mort en 2014, ou Elijah Wood qui incarne le hobbit Frodon Sacquet dans la saga «Le Seigneur des Anneaux». Pour lui, «cela ne devrait tout simplement pas exister».

À suivre aussi

Mieux vaut éviter de regarder les films dans l'ordre de leur sortie en salle.
Cinéma Marvel : dans quel ordre chronologique faut-il regarder tous les films ?
Cinéma Les 5 choses à savoir sur la Reine des Neiges 2
Cinéma On a vu «La Reine des Neiges 2»... et cela ne nous a pas laissés de glace

Ailleurs sur le web

Derniers articles