Mathieu Madénian dresse un portrait de famille drôle et tendre pour son nouveau one man show

[© Thomas O’Brien]

Après s’être frotté au public Avignonnais cet été, Mathieu Madénian dévoile à Paris son troisième one man show intitulé « Un spectacle familial ». Un solo efficace et intimiste donné au théâtre du Rond Point jusqu’au 4 janvier.

Dix ans après son premier spectacle, l’humoriste de 43 ans signe avec ce nouveau show son spectacle le plus personnel, et passe au crible la famille et ses petits désagréments. Le tout, comme toujours, dans la pure tradition du stand-up. En toute simplicité, un micro à la main, le Perpignanais à l’humour affûté y livre, avec cette autodérision dont il ne se départit jamais, un florilège d’anecdotes personnelles drôles et efficaces. 

Un troisième spectacle drôle et tendre à la fois 

Moins piquant qu'à l'accoutumée, il ne ménage pourtant pas sa tribu, dressant un portrait familial réjouissant : un père obsédé par les places V.I.P, une mère culpabilisatrice capable de bloquer son unique follower sur Insta, une petite sœur qui ne s’encombre pas des contraintes familiales, privilège de cadette…

Rang dans la fratrie, préférence, petite jalousie, séjour chez les parents, sujets de conversation, ici tout est prétexte à rire. Mathieu Madénian vanne, laissant toutefois affleurer une bienveillante indulgence. L’occasion également pour l’artiste, qui n’a pas encore rejoint les rangs des pères de famille, d’aborder la question de la paternité et de s'interroger sur la pression familiale et sociale. Sans oublier de tacler au passage les parents bobos comme les racistes, et de s’amuser des vieux couples, ceux qui ont passé toute une vie ensemble, une espèce en voie de disparition.  

Avec ce spectacle plus introspectif, moins tourné vers l’actualité mais toujours mis en scène et co-écrit avec Kader Aoun, son acolyte depuis ses débuts, Mathieu Madénian pose finalement un regard tendre sur la famille.   

«Un spectacle familial», jusqu'au 4 janvier, Théâtre du Rond-Point puis du 17 janvier au 25 avril, au théâtre de l'Oeuvre et en tournée. 

À suivre aussi

humour Nicolas Grand Duc, l’aristo fantasque de l’humour
Séries Brooklyn Nine-Nine, retour d’une série miraculée
humour Les 10 nouveaux one-man show à découvrir à la rentrée 2020

Ailleurs sur le web

Derniers articles