3 BD à lire d'urgence sur Instagram pour se soigner de la déprime saisonnière

Théo Grosjean passe au crible les névroses ordinaires avec talent et ça fait du bien Théo Grosjean passe au crible les névroses ordinaires avec talent et ça fait du bien[Capture décrna / Instagram / Théo Grosjean]

Que faire au coin du feu (ou du radiateur) cet hiver ? On a sélectionné trois BD, à lire sur Instagram, hyper efficaces contre les maux saisonniers.

Grèves des transports slash temps pourri slash couette slash blues du dimanche. Que faire de vos journées de week-end hivernaux ? Non, ne déprimez par et filez plutôt sur Instagram. Mais, terminé le temps où les photos de chatons étaient «likés», l'oeil vitreux, les vidéos virales vite oubliées et la déprime à portée de main. Des auteurs de bande dessinée hyper talentueux font vivre Instagram, avec humour et intelligence. Sélection.

Lisa Mandel, la plus anti-perfection (et la plus hilarante)

Si vous ne connaissez pas encore Lisa Mandel, pas de panique. Inspirez à fond, oubliez que vous êtes passé(e) à côté d'un talent pur et courez à la librairie la plus proche pour vous procurer ses meilleures parutions (à commencer par «Libre comme un poney sauvage» aux éditions Delcourt ou «Les nouvelles de la jungle (de Calais)» chez Casterman).

En attendant, et si vous préférez rester sous la couette, vous pouvez aussi lire gratuitement sur Instagram son «Année exemplaire», un défi que la dessinatrice s'est lancé et qu'elle raconte (presque) tous les jours en onze cases. Le principe ? Passer une année sans boire, sans fumer et en se débarassant de toutes ses autres addictions, à savoir «binge-watcher» des séries (c'est à dire dévorer des saisons entières de séries sans s'arrêter), se jeter sur le sucre et le gras, ou encore jouer à son jeu vidéo favori («Clash royale» pour ceux qui connaissent). Pour cela, elle tente d'abord de faire du sport tous les jours et manger sainement.

Bien entendu, ce n'est pas trop spoiler cette «année exemplaire» que d'écrire que bien vite, elle s'aperçoit que changer complètement de mode de vie est plus que difficile. Surtout que cette frustration permanente provoque chez elle le retour de ses crises d'épilepsie.

Rien de tragique pourtant dans ces posts. Lisa Mandel use de ce qu'elle sait faire de mieux : prendre la vie avec une autodérision absolue et une sensibilité à fleur de trait.

Le résultat : un OLNI, Objet de Lecture Non Identifié, qui fait un bien fou et fait exploser la mauvaise conscience en miettes.

En bonus : Lisa Mandel part dans des digressions hilarantes sur son enfance ou ses complexes. Celui qui ne s'y reconnait jamais est un menteur.

Le comble : ce compte est hautement addictif.

livio et la vie moderne, la plus anti-sociale 

Vous êtes nés après 1975 et la retraite à point est pour vous ? Vous aimez sortir avec des potes ? Draguer dans les bars ? Glander sur votre canapé ? Eviter les appels de votre mère ? Vous avez des sueurs froides quand votre connexion Wi-Fi ne fonctionne pas ? Alors le compte «Livio et la vie moderne» est pour vous.

Livio Bernardo emmène ses lecteurs dans son décryptage affuté de la vie moderne à travers son quotidien, ses amis, les gens qu'ils cotoient, qu'ils croisent, parfois insupportables, parfois étranges mais toujours de mauvaise foi, menteurs, interessés, malpolis et égoïstes. Rassurez-vous, Livio Bernardo n'est pas du genre à vouloir attiser la haine mais profite de ses posts pour rire de tout et de tous.

Le résultat : une véritable bouffée d'air pleine de liberté de pensée dans une société un poil (hyper) moralisatrice. Livio Bernardo dit tout haut ce que tout le monde subit tout bas ou pire, dit sans se rendre compte. Les incivilités, le racisme ordinaire, les leçons de morale faciles, la dictature du style... Tout y passe. 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Moi j'en ai rien à foutre j'dis les choses! J'me cache pas derrière mes personnages.

Une publication partagée par La Vie Moderne (@livioetlaviemoderne) le

En bonus : le style parlé de Livio Bernardo peut décontenancer quelques académiciens de passage mais saura faire sourire et ajoute vraiment une énergie originale à chacun des posts.

Le comble : les égoïstes, malpolis, moralistes et autres personnages décriés ici vont certainement eux aussi adorer.

Théo Grosjean, la plus efficace pour éviter de payer un psy

Depuis tout petit, vous vous réveillez la nuit en vous posant une question totalement incongrue ? Vous avez peur d'avoir mal verouillé la porte des toilettes ? Vous rougissez au milieu de votre histoire quand vous vous rendez compte que ce que vous dites n'aura pas de chute cocasse ? 1) Tout est (presque) normal, ne foncez pas en consultation tout de suite et 2)le compte de Théo Grosjean, accessoirement prix Pépite de la BD au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil en 2019, est pour vous.

Avec sa série Instagram, «L'homme le plus flippé du monde», Théo Grosjean livre toutes ses angoisses au réseau social : la mort, les relations sociales, le travail, l'amour... Chacun saura reconnaître des petits et grands travers.

Le résultat : Une touchante honnêteté et un talent à mettre en peu d'images et de mots tout ce qui titille notre cerveau quotidiennement. A la lecture des posts de Théo Grosjean, beaucoup se sentiront démasqués. Les psys, eux, n'ont qu'à bien se tenir : se sentir moins seul soigne autant que fait rire.

En bonus : un dessin simple et un style presque enfantin pour un propos universellement partagé.

Le comble : Théo Grosjean risque de rendre un brin parano ceux qui ne croyaient pas l'être. Un peu d'égalité dans les névroses ne fait pas de mal.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles