«C’est pas grave d’aimer le football» : Hervé Mathoux propose un documentaire mêlant football et société

Le journaliste Hervé Mathoux a parcouru le monde. [Canal+]

Dimanche soir, il sera à l’antenne de Canal+ pour son traditionnel Canal Football Club mais pas seulement. A 21h, Hervé Mathoux proposera son documentaire «C’est pas grave d’aimer le football».

Habitué à décrypter les journées du championnat de France de Ligue 1, de la Ligue des champions ou des matchs de l’équipe de France, le présentateur est parti enquêter à travers le monde afin de mieux comprendre toute cette agitation autour du football.

«Je me suis posé la question suivante ‘Est-ce grave d’aimer le foot ?’, a confié le journaliste. Je suis un peu en période de doutes. Le football mérite encore qu’on l’aime ? Pour obtenir des réponses, j’ai rencontré des gens extrêmement intelligents, brillants, qui assument aimer ce sport pour qu’ils me disent si cela en vaut la peine d’aimer le foot.»

Les maux de notre société se greffent au foot

De l’Angleterre, berceau du ballon rond, au Brésil, où le sport le plus populaire du monde est aussi une véritable religion, Hervé Mathoux a voulu comprendre pourquoi le foot avait autant de dérives extra-sportives (argent, racisme, comportements des joueurs).

«Les controverses récurrentes qui touchent le football sont liées au fait que tous les maux de notre société se greffent au football, explique-t-il. Il incarne par exemple le libéralisme, la mondialisation et les inégalités de salaires.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles