Paris-Roubaix : les coureurs forcent le passage à niveau alors que le TGV arrive

La course Paris-Roubaix, le 7 avril 2013 [Francois Lo Presti / AFP]

Les cyclistes du peloton de la course Paris-Roubaix ont dû subir un arrêt forcé ce dimanche 12 avril. Le passage d'un TGV a obligé les coureurs à patienter au passage à niveau.

 

83 kilomètres avant l'arrivée, les cyclistes pouvaient se féliciter d'avoir passé le premier secteur pavé de la course, la Trouée d'Arenberg. Mais cela n'induisait pas pour eux de devoir faire une pause. Pourtant c'est un arrêt forcé que les cyclistes du peloton ont dû respecter.

En effet, alors qu'ils approchaient d'un passage à niveau, les barrières de ce dernier se sont baissées, pour signifier l'arrivée d'un train. 

 

Des cyclistes forcent le passage

Imprudents, certains cyclistes ont forcé le passage, tandis qu'un membre des forces de l'ordre bloquait le reste du peloton. 

Si franchir un passage à niveau fermé est prohibé dans la course sous peine de déclassement, les coureurs aventureux ont été stoppés le temps que les autres bloqués durant le passage du train ne les rattrapent. La course a pu ainsi se poursuivre sans qu'aucun cycliste ne soit désavantagé.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles